Bandeau

Prêt de liseuse et prêt de contenus

Les professeurs documentalistes du Lycée d'État Jean Zay ont mis en place une expérimentation sur la question du prêt de liseuses aux élèves.

Les liseuses permettent de mettre à la disposition des professeurs et des élèves un grand nombre de documents qui ne s'abimeront pas et qui ne prennent pas de place. Elles permettent aussi d'éviter l'acquisition d'un même ouvrage en plusieurs exemplaires si ce dernier est étudié par une classe.

Il faut néanmoins conserver à l'esprit qu'une liseuse n'est qu'un support et que se sont les contenus qui intéressent de façon très prosaïque les usagers. Dans les premiers temps de l'expérimentation, bien que les liseuses aient été visibles et les élèves informés du service de prêt de liseuses, les emprunts étaient rares et motivés uniquement par curiosité ou en vue de tester un outil avant de s'en équiper eux-mêmes.

Prêter des machines peut être une fin en soi. Le prêt d'ordinateurs portables par exemple est une véritable réussite. Néanmoins, pour les liseuses comme pour les tablettes, il semble judicieux de ne pas proposer simplement un outil mais les ressources qui vont avec.

D'autres freins à l'utilisation des liseuses existent et ont été mis en évidence par l'expérience : la recherche par l'usager d'une édition spécifique, les habitudes de lecture : utilisation de marque-pages, de post-it, etc.

Cependant il n'y a pas à être pour ou contre les liseuses, ce sont des outils qui viennent compléter et non pas remplacer l'offre physique. Ils allègent également la gestion du fonds.

 

En vue de mutualiser ce travail, nous vous proposons de télécharger un dossier zippé dans lequelvous trouverez la charte du prêt des outils nomades, 1300 ouvrages libres de droit au format epub mais aussi la notice de la liseuse et de ses parties composantes (les 1300ebooks) que vous pouvez importer avec BCDI.

 

Benjamin Martin
Lycée d’État Jean Zay Paris