Bandeau

Bac 2021 : définition des épreuves pour l'EAF

logo eduscol La note de service n°2019 définissant les épreuves anticipées de français écrites et orales pour le baccalauréat général et technologique a été publiée le 18 avril 2019 sur le site Eduscol. Ces dispositions sont applicables à la rentrée scolaire 2019 pour la classe de première. Elles ont fait l'objet d'une publication prochaine au bulletin officiel n°17 du 25 avril 2019.

L'épreuve écrite

Durée : 4h

Coefficient 5 au baccalauréat général comme technologique

Pour le baccalauréat général : un commentaire ou une dissertation

Le commentaire

Le commentaire porte sur un texte littéraire, en lien avec un des objets d'étude du programme de la classe de première. Le candidat compose un devoir qui présente de manière organisée ce qu'il a retenu de sa lecture et justifie par des analyses précises son interprétation et ses jugements personnels. Le texte proposé pour le commentaire n'est pas extrait d'une des oeuvres au programmes.

Cette production écrite est notée sur 20.

La dissertation

La dissertation consiste à conduire une réflexion personnelle organisée sur une question littéraire portant sur l'une des oeuvres et sur le parcours associé figurant dans le programme d'oeuvres. Le candidat choisit l'un des trois sujets de dissertation, chacun étant en rapport avec l'une des oeuvres du programme et son parcours associés. Pour développer son argumentation, le candidat s'appuie sur sa connaissance de l'oeuvre et des textes étudiés dans le cadre de l'objet d'étude concerné, ainsi que sur ses lectures et sa culture personnelles.

Cette production écrite est notée sur 20.

Pour le baccalauréat technologique : un commentaire ou une contraction de texte suivie d'un essai

Le commentaire

Le commentaire porte sur un texte littéraire, en lien avec un des objets d'étude du programme de la classe de première, à l'exclusion de l'objet d'étude "littérature d'idées du XVIème au XVIIIème siècle". Le candidat compose un devoir qui présente de manière organisée ce qu'il a retenu de sa lecture et justifie par des analyses précises son interprétation et ses jugements personnels. Le sujet est formulé de manière à guider le candidat dans son travail. Le texte proposé pour le commentaire n'est pas extrait d'une des oeuvres au programmes.

Cette production écrite est notée sur 20.

Une contraction de texte suivie d'un essai

La contraction de texte permet d'apprécier l'aptitude à reformuler une argumentation de manière précise, en en respectant l'énonciation, la thèse, la composition et le mouvement. Elle prend appui sur un texte relevant d'une forme moderne et contemporaine de la littérature d'idées. D'une longueur de mille mots environs, ce texte fait l'objet d'un exercice de contraction au quart, avec une marge autorisée de plus ou moins 10%. Le candidat indique à la fin de l'exercice le nombre de mots utilisés.

Le sujet de l'essai porte sur le thème ou la question que le texte partage avec l'oeuvre et le parcours étudiés durant l'année dans le cadre de l'objet d'étude "La littérature d'idées du XVIe au XVIIIe siècle". Pour développer son argumentation, le candidat s'appuie sur sa connaissance de l'oeuvre et des textes étudiés pendant l'année, il peut en outre faire appel à ses lectures et à sa culture personnelles.

Cette production écrite est notée sur 20 : la contraction de texte sur 10 et l'essai sur 10.

L'épreuve orale

Durée : 20 minutes

Préparation : 30 minutes

Coefficient 5 au baccalauréat général comme technologique

L'épreuve orale est composée de deux parties qui s'enchaînent et sont précédées d'un temps de préparation de 30 minutes. Le temps consacré à accueillir le candidat et à remplir la fiche d'évaluation, environ 10 minutes n'empiète ni sur le temps de préparation, ni sur la durée de l'épreuve elle-même.

1. Descriptif

L'épreuve se fonde sur le "descriptif des activités" remis par l'enseignant, qui rend compte du travail qu'il a mené avec la classe durant l'année de première. Il prend la forme d'un récapitulatif des oeuvres et des textes étudiés, en distinguant ceux qui ont fait l'objet d'une étude détaillée, sur lesquels les candidats peuvent être interrogés dans la première partie de l'épreuve. Sauf mention expliquant et justifiant l'anomalie, chaque objet d'étude doit comporter :

    • pour le baccalauréat général au moins six textes susceptibles de donner lieu à une interrogation (3 extraits au minimum pour chaque oeuvre, 3 extraits pour le parcours associé)
    • pour le baccalauréat technologique au moins quatre textes susceptibles de donner lieu à une interrogation (2 extraits au minimum pour chaque oeuvre, 2 extraits pour le parcours associé)

Ce descriptif comporte également une partie individuelle indiquant l'oeuvre choisie par le candidat parmi celles proposées par l'enseignant au titre des lectures cursives obligatoires ou parmi celles qui ont été étudiées en classe : cette oeuvre fait l'objet de la seconde partie de l'épreuve.

Le descriptif est signé par l'enseignant et porte le cachet de l'établissement. Il est communiqué à l'examinateur au début de l'épreuve. Il dispose des mêmes documents pour l'épreuve et pour sa préparation.

2. Accueil du candidat

Après avoir accueilli le candidat, l'examinateur lui indique :

    • le texte et le passage du texte retenu, avec une éventuelle sélection du passage à expliquer si le texte excède le format d'une vingtaine de lignes de prose continue;
    • la question de grammaire posée, qui ne peut concerner qu'un passage de l'extrait faisant l'objet de l'explication de texte.

Ces éléments sont inqués par écrit au candidat, au moyen d'une fiche qui lui est remise et qu'il signe avant de commencer sa préparation.

Le candidat a alors 30 minutes de préparation.

3. Première partie de l'épreuve orale : exposé sur un des textes du descriptif

Durée : 12 minutes

 À l'issue de son temps de préparation :

  1. Le candidat propose d'abord une lecture à voix haute juste, pertinente et expressive du texte choisi par l'examinateur, après l'avoir situé brièvement dans l'oeuvre ou le parcours associé. (2 points)
  2. Le candidat propose une explication linéaire d'un passage d'une vingtaine de lignes, sélectionné par l'examinateur dans le texte, quand celui-ci excède cette longueur. (8 points)
  3. Le candidat répond à la question de grammaire posée par l'examinateur au moment du tirage. (2 points)

4.Seconde partie de l'épreuve : présentation de l'oeuvre choisie par le candidat

Durée : 8 minutes

Cette partie de l'épreuve notée sur 8 points, évalue l'expression orale, en réclamant du candidat une implication personnelle dans sa manière de rendre compte et de faire partager une réflexion sur ses expériences de lecture. Elle se déroule en deux temps successifs, le premier n'étant qu'un point de départ pour les interactions qui le suivent et qui constituent l'essentiel de l'épreuve :

  1. Le candidat présente brièvement l'oeuvre qu'il a retenue et expose les raisons de son choix ;
  2. le candidat réagit aux relances de l'examinateur qui, prenant appui sur la présentation du candidat et sur les éléménts qu'il a exposés, évalue les capacités à dialoguer, à nuancer et à étoffer sa réflexion, à défendre son point de vue sur la base de la connaissance de l'oeuvre. 

La note de service, en lien ci-dessous, propose également un descriptif des objectifs de chaque épreuve, un modèle pour la fiche remise au candidat en début d'épreuve orale, des observables pour la notation de l'oral ainsi que les modalités de passation de l'épreuve orale de contrôle pour les élèves de Terminale, qui présenteront le second groupe d'épreuves à partir de la session 2021.

Ateliers GIPTIC
  • Travailler avec les ceintures en classe de FLS/langues vivantes
  • Les outils et les pratiques numériques d'un journal scolaire
  • Produire des ressources interactives grâce à un outil tel que Genial-ly
Ma cl@sse ouverte
  • Différencier et faire collaborer les élèves grâce au numérique en UPE2A
  • Différencier et faire collaborer les élèves grâce au numérique en UPE2A