Bandeau

Le projet industriel en STS CIM

mis à jour le 26/10/16

Logo BTS CIMLe projet s’inscrit dans le cadre de la conception détaillée et de la préindustrialisation d’un produit microtechnique. Il aboutit à la réalisation d’un prototype ainsi qu’à la réalisation et la mise en œuvre des outillages de validation associés. Le projet sert de support d’évaluation à l’épreuve E6. Il sert aussi de support pédagogique pour la préparation aux épreuves E4 (conception préliminaire) et E5 (conception détaillée).

Authenticité du produit microtechnique support du projet

Le produit étudié appartient au domaine des microtechniques, par son caractère industriel, il met l’étudiant dans un contexte professionnel, il est pluritechnologique. Son développement doit prendre en compte, s’il y a lieu, l’ensemble des technologies des microsystèmes. Les activités associées à la réalisation du projet sont des activités de synthèse relatives aux fonctions étude, préparation et réalisation. Deux points d’entrée dans le projet sont possibles : soit la conception d’un produit à partir de l’expression du besoin, soit la reconception d’un produit à partir d’un dossier de conception préliminaire.

Organisation des activités de projet

À la mi-octobre de la seconde année, le projet, confié à une équipe de 3 à 6 étudiants, sera validé par une commission interacadémique de validation sous la responsabilité de l’inspecteur général en charge du diplôme.

Les deux articles de la revue Technologie présentent des exemples de projets industriels menés en partenariat avec une entreprise commanditaire de l’étude. Dans le premier article l’auteur PHILIPPE JEANNEROD fait témoigner le représentant de l’entreprise sur la richesse d’une telle collaboration et présente le trophée que l’équipe d’étudiants a obtenu lors du célèbre salon Micronora à Besançon.

Micronora

Dans le deuxième l’auteur revient sur les modalités et les organisations à mettre en place dans la section pour travailler efficacement en mode projet et en partenariat avec une entreprise. Ses propos sont très positifs et il veut entrainer toutes les équipes pédagogiques de France à travailler de la sorte.

Lire les deux articles de Technologie n° 171 et n° 178.