Bonjour,

en raison d'une opération de maintenance, les contributions sur les sites Web d'établissements, d'écoles, de circonscriptions et les Cybercarnets seront momentanément indisponibles le mardi 27 octobre de 9h30 à 12h.

La consultation de ces sites ne sera pas impactée (les accès en lecture restent opérationnels).

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

La DSI

J'ai compris !

Compte-rendu de la représentation de "Dom Juan" de Molière, mis en scène par Jean Lambert-wild et Lorenzo Malaguerra

Les élèves ont assisté à la représentation de "Dom Juan" de Molière donnée au Théâtre de la Cité internationale 75014, le jeudi 15 janvier 2020, dans une mise en scène de Jean-Lambert-wild et Lorenzo Malaguerra.

 

Compte-rendu de Badienne N'Diaye (classe de 3.4) :

La pièce commence sur un décor très coloré qui pouvait ressembler à une forêt. Dom Juan est le  premier personnage à entrer en scène, accompagné de Sganarelle. Le valet apparaît sous une forme différente de celle de la pièce  car le rôle est joué par une femme déguisée en squelette. : la comédienne se nomme Yaya M'Bilé Bitang.

Dans cette première scène, Sganarelle fait des remontrances à son maître sur son comportement trop libertin, et Dom Juan ne supporte pas les  remarques de son valet, il tire avec une arme à feu en l'air, à plusieurs reprises, pour l'avertir de ne plus le réprimander.

Son père Dom Louis entre en scène pour lui signifier, à son tour, son désaccord face à un comportement filial qui se joue de tous et brave le Ciel. Sganarelle, face à un maître hors de lui, se range à ses vues, lui donne raison.

Suite au départ du père en colère, une troupe de musiciens se joint au duo pour accompagner le repas de Dom Juan. Survient alors Elvire, jouée par l'actrice Claire Angenot, l'épouse de Dom Juan qu'il a laissé tomber, après l'avoir "sortie" du couvent. Elvire lui fait de longs discours mais Dom Juan n'en a que faire et ne souhaite pas "réparer" leur relation.

Et c'est sur une Elvire bouleversée que se termine la scène.

Dom Juan, en promenade dans le village, fait la connaissance de Charlotte, une paysanne fiancée qu'il souhaite tout de suite séduire et épouser. Cependant, Sganarelle l'interrompt pour le prévenir que les frères d’Elvire le cherchent dans l’intention de se battre, pour rétablir leur honneur bafoué.

Déguisés, le maître et le valet fuient le village.

Ils rencontrent dans la forêt un pauvre, un mendiant, auquel Dom Juan promet une pièce s'il renie Dieu et le Ciel. Le pauvre refuse ce geste et Dom Juan lui accorde la pièce tout de même, non pour Dieu mais pour l'humanité.

Puis le maître et le valet croisent le tombeau du Commandeur que Dom Juan a tué. Malgré le désaccord de Sganarelle, ils entrent dans la tombe. Sganarelle voit alors la statue du Commandeur bouger : un signe du Ciel.

Dom Juan se moque de Sganarelle et le force à demander au Commandeur s'il souhaite dîner avec lui. La pièce se termine par l’image d’un libertin qui, après avoir bravé toutes les règles, est puni par le Ciel.

Lors de l'intervention dans la classe, le lendemain, des comédiennes Yaya M'bilé Bitang et Claire Angenot, on apprend que l’œuvre est liée à la mort : voilà pourquoi Sganarelle est déguisé en squelette au début de la pièce.

Le décor s'inspire de l'art de la porcelaine de Limoges, la ville où la pièce a été créée. Du coup, les escaliers et les assiettes sont en porcelaine.

Le décor, qui rappelle une jungle tropicale, est somptueux.

La pièce renvoie au fantastique et au comique - tenue colorée de Dom Juan.

 

Compte-rendu de Nicolas Archambault (3.4).

La 15 janvier 2020, je suis allé voir la pièce de théâtre Dom Juan au Théâtre de la Cité internationale dans le 14 ème arrondissement de Paris. Je pensais que j'allais assister à une représentation assez classique mais je m'étais trompé. Lorsque le rideau s'est ouvert, j'ai vu un décor assez dérangeant que je n'ai pas compris - une sorte de jungle, et tout à coup, je vois une sorte de clown blanc avec des cheveux rouges, et qui porte un pistolet.

J'ai donc pensé que ce n'était pas la bonne pièce que je voyais, mais lorsque ce clown a appelé "Sganarelle", j'ai aussitôt eu la confirmation que c'était la bonne pièce. Mais pourquoi ce décor ? Pourquoi Sganarelle porte-t-il un costume de squelette ? Pourquoi Dom Juan porte-t-il une arme ?

Beaucoup de questions s'accumulaient. Or, en faisant abstraction de tout cela, on retrouve la pièce de théâtre écrite par Molière, mais avec des répliques modifiées, dans le texte ou dans le moment même où elle sont dites.

L'histoire est comprise, même si on n'a pas lu le livre. Je ne peux pas dire que j'ai aimé certaines choses ou pas car, dans l'ensemble, j'ai plutôt apprécié la représentation: je ne peux distinguer dans les détails ce que j'ai aimé ou pas. Pour moi, la représentation était loufoque mais assez compréhensible, claire.

 

Photos de Tristan Jeanne-Valès

200115 DomJuan tristan-jeanne-vales 1 

200115 DomJuan tristan-jeanne-vales 2