Bandeau

Des tablettes? Pourquoi faire?? Retours d'experimentations en classe

Condensé d'études réalisées au niveau mondiale sur l'utilité et la pertinence de l'usage des tablettes dans les enseignements.

Depuis 2010, les tablettes ont envahi de nombreux établissements scolaires en Afrique, en Amérique du Nord, en Asie et en Europe (en particulier en Suisse, en Belgique et au Royaume-Uni).

 Des expérimentations se sont déroulées à différentes échelles : de la classe unique entièrement équipée à la distribution d'1,6 millions de tablettes en Thaïlande. Il a ainsi été possible d'évaluer l’intérêt de ce nouvel outil auprès des élèves et des enseignants, dans les diverses conditions d'utilisations, de l’école élémentaire à l'enseignement supérieur.

 

 

 

Les avantages : motivation, travail collaboratif, développement de compétences, pédagogie active.

 

Du coté des élèves, le premier avantage visible est sans conteste la motivation ! Lorsqu'ils ne possèdent pas une tablette en permanence et que son temps d'utilisation est limité (sur une heure de cours par exemple), les élèves ont envie de terminer la tâche commencée et travaillent de manière plus concentrée.

 

L'utilisation des tablettes permet aussi une mise en œuvre facilitée du travail collaboratif entre les élèves.

Élèves et enseignant peuvent être connectés ensemble dès que cela est souhaité et mutualiser leurs productions (par la mise en place d'un cloud local qui permet notamment le partage de documents).

Il devient ainsi possible, de manière instantanée, d'observer et d'identifier les obstacles qui se posent aux élèves, et de leur permettre d'interagir entre eux sur un même document, afin d'aboutir à une résolution du problème. Les élèves construisent le cours ensemble en confrontant leurs conclusions.

La construction de la phrase bilan peut aussi se faire de manière collective et rapide : les élèves corrigent et complètent entre eux une phrase initiale écrite par un élève. La phrase finale, issue de leur collaboration, est ensuite projetée au tableau.

 

Du point de vue des enseignants, la tablette revêt un aspect pratique indéniable : dans le cas une salle est équipée, il n'y a alors plus de problème de planning de salle informatique (même si la tablette ne remplace pas un ordinateur!)

D'autre part, des applications peuvent servir de substitution au réel, lorsque les conditions d'exercice ne permettent pas la mise en place de certaines manipulations : en classe entière proposer une dissection virtuelle sera évidemment plus aisé ! Il peut aussi s'agir d'un complément à des observations concrètes (la dissection de souris étant désormais interdite dans le secondaire).

 

L'utilisation des tablettes permet une mutualisation rapide des données : le cours peut commencer par la projection au tableau (via la tablette) des conceptions initiales des élèves ou se terminer par la mise en commun de leurs résultats expérimentaux en vu de généraliser une notion.

Le temps de mutualisation devient alors très rapide, en évitant les allers retours au tableau qui ne permettent jamais à tous de participer de manière active.

 

Les avantages pédagogiques relevés ne s’arrêtent pas là. Il est noté :

 

  • une meilleure qualité des présentations des élèves.
    La tablette offre de ce point de vue de nombreuses possibilités en permettant aux élèves de réaliser des compte rendus expérimentaux, avec photos légendées, tableaux de résultats et conclusions. Lors de sortie ou pendant les démarches de projets, des vidéos peuvent être tournées (interviews par exemple).

     

  • un moyen pour différencier sa pédagogie.
    Les enseignants adoptent davantage une posture facilitante : les élèves peuvent aller à leur rythme et ont plus facilement le droit à l'erreur.

     

  • une meilleure appropriation du cours par l'élève.
    Les différentes productions des élèves peuvent être projetées au tableau et plus facilement être exploitées pour construire le cours. Une technique de plus pour rendre l'élève acteur de la construction du cours.

     

  • un suivi des élèves plus efficace.
    Des évaluations formatives et continues peuvent être réalisées par l'intermédiaire de QCM, et proposés à la fin d'une séance ou du chapitre. Ces QCM peuvent aussi constituer des outils de diagnostic grâce aux pourcentages d'erreurs qui sont précisés.

     

Les élèves et les enseignants acquièrent aussi des compétences informatiques en maniant cet outil, les applications nécessaires, le transfert des données..., compétences évaluables dans le cadre du B2i - pour les élèves - et du C2i2e - pour les enseignants.

 

Les inconvénients : surtout techniques

 

L'utilisation de tablettes s'avère être une source de distraction pour les élèves : les premières séances doivent être bien réfléchies et cadrées afin de passer de la « tablette jeux » de la maison à la « tablette pédagogique » en classe.

 

En outre, la gestion des travaux des élèves sur plusieurs plateformes peut s'avérer difficile dans certains cas, ainsi que leur nommage par les élèves.

 

Il faut aussi tenir compte de l'infrastructure nécessaire en sus de l'achat des tablettes, notamment l'accès à internet et le temps de téléchargement qui peut quelquefois être très long. Télécharger les applications demande un temps de travail supplémentaire.

 

Vers une mise en place optimale

 

Avant de se lancer dans l'achat compulsif de tablettes, mieux vaut réfléchir son projet en fonction des éléments pratiques de l'établissement (accès facile à une salle informatique ou pas ? Classe entière ou pas ? Travail ou projet pluridisciplinaire?...). Il convient donc de se demander, de manière locale, quelle serait la plus value apportée par ce nouveau matériel.

 

Une utilisation optimale des tablettes ne doit pas se résumer à l'usage de quelques applications spécifiques, mais au contraire à un usage plus global.

 

Un des points centraux relevés par ces nombreuses études est la nécessité de la formation des enseignants (l'usage privé d'une tablette est à différencier d'un usage pédagogique).

S'investir dans ce projet demande du temps et un travail de recherche et d'adaptation qu'il ne faudrait pas sous-estimer, tant au niveau de la pédagogie (travail collaboratif) que des ressources.

Il conviendra de sélectionner des applications spécifiques intéressantes, des sites sélectionnés qui permettront les recherches aux élèves (sans utiliser wikipedia!).

 

La tablette pédagogique constituent un investissement en temps, mais toutes les enquêtes réalisées sur les expérimentations en classe mettent en avant les avantages, estimés bien supérieurs aux inconvénients.

 


 

En bref :

 - Plus value pédagogique très intéressante en SVT si la tablette va de pair avec la mise en place d'un travail collaboratif / de la pédagogie différenciée / du droit à l'erreur.

- Motivation accrue des élèves, surtout lorsque celle ci n'est pas utilisée en continue.

- Acquisition de compétence informatiques

 - Nécessité d'une formation pour les enseignants.

- Mise en place très chronophage, autant par l'aspect technique que pédagogique.