Bandeau

Charlie le Mindu au palais de tokyo

Charlie Le Mindu, Charliewood, 2016Les créations de Charlie Le Mindu (né en 1986, vit et travaille à Paris) s’inspirent de thèmes qui semblent à première vue étrangers au champ de la coiffure : fonds marins, bestiaire mythologique,
monuments historiques ou encore l’égérie du mouvement punk Nina Hagen.
Cet initiateur de la « haute coiffure », qui considère le cheveu comme une parure comparable au vêtement, a fait ses classes dans des lieux tels que le célèbre club berlinois Berghain où il coiffait les clubbers du soir jusqu’à l’aube. Le créateur multiplie les collaborations avec des personnalités telles que le chrorégraphe Philippe Decouflé, les danseuses du Crazy Horse ou encore l’icône pop Lady Gaga.
Charlie Le Mindu imagine des pièces qui transforment la femme en une créature fantastique, dissimulant le plus souvent la physionomie et l’identité de celle qu’il coiffe de ses perruques. Objets étranges, ce sont de véritables sculptures qui déguisent, camouflent et modifient le corps. Créateur irrévérencieux, il manipule le mauvais goût et n’a de cesse de repousser les territoires d’expression de la coiffure.
>> Lien vers l’exposition
>> lien vers les dates du spectacle Charliewood