L’académie de Paris s’engage dans Génération 2024 avec une longueur d’avance. La dernière semaine du sport, fin septembre 2017, et la semaine de l’olympisme et  du paralympisme en février 2018 en sont l’illustration, dans l’intensité et la diversité des pratiques sportives, dans la multiplicité des formes de l’engagement et de l’exercice des responsabilités, dans  l’inclusion, à commencer parcelle des personnes en situation de handicap, et enfin dans sa dimension partenariale. En effet, les professeurs mobilisent et mobiliseront de nombreux partenaires, outre les collectivités territoriales que sont la Ville et la Région Ile-de-France : le sport scolaire USEP, UNSS, le CROSIF, la Ligue de l’enseignement, etc. C’est dans cet esprit, que je souhaite insister sur notre feuille de route, propre à l’Education nationale. Dans le sillage des grands principes annoncés par le ministre Jean-Michel Blanquer, et en conformité avec la spécificité de l’académie capitale, désignons quatre grands objectifs :

- Développer les activités physiques et sportives comme activités pédagogiques : le sport est générateur d’intelligence et le faire dans la pluridisciplinarité.

- Participer à tous les évènements promotionnels sportifs, culturels et civiques, en continuant d’ouvrir nos équipements scolaires.

- Accroître l’offre de sport d’excellence à l’école avec des dispositifs pédagogique spéciaux d’excellence (CHAS).

- Accompagner le très haut niveau et les études supérieurs des sportifs athlètes et champions dans l’enseignement supérieur.

Pour y parvenir j’ai formé un comité de pilotage élargi de manière à susciter des échanges et des projets fructueux. Pour coordonner cette mission dans l’esprit d’écoute du terrain et de coordination des acteurs et partenaires au plus haut niveau, j’ai nommé comme référent académique Génération 2024 Monsieur Laurent Pejoux. Enfin, grâce à l’action expérimentale dans les établissements labellisés Génération 2024 dans ce premier comité de pilotage et chaque année jusqu’à l’arrivée des JO, nous voulons montrer que l’olympisme est l’affaire de tous et que le développement du sport est aussi une façon de rappeler l’ambition sociale d’intégration d’une école de la confiance dans laquelle démocratisation et excellence coexistent pour le bien de tous.

Gilles Pécout
Recteur de la région académique Ile de France
Recteur de Paris
Chancelier des universités de Paris