Bandeau

Le suivi collectif des élèves et les partenaires du CPE

mis à jour le 24/03/12

Interlocuteurs privilégiés, chaque fois qu'il est question de l'organisation de la vie quotidienne, notamment en ce qui concerne les rythmes scolaires, les CPE organisent la vie collective, hors du temps de classe, en étroite collaboration avec la vie pédagogique de l'établissement. Ils assument les contacts avec les élèves sur le plan individuel et collectif. L'exercice de ces responsabilités exclut le travail individualiste et se situe dans un contexte de relation, d'échanges et de prise en charge en commun de l'activité éducative. L'ensemble de responsabilités exercées par le CPE doit toujours être assuré dans une perspective éducative et dans le cadre global du projet d'établissement. Le suivi et la collaboration visent trois axes : favoriser la sérénité de l'établissement, l'épanouissement personnel de l'élève et la réussite scolaire.

La démarche de suivi collectif désigne non seulement l'organisation technique des lieux de vie mais aussi un moyen d'action éducative. Elle est un acte complémentaire de l'acte d'enseignement.

La circulaire n°96-248 du 25 octobre 1996 précise que « Les conseillers principaux ont un rôle éminent à jouer dans l'organisation et l'animation de la vie scolaire. Ils sont chargés d'organiser le service des personnels de surveillance, et il convient qu'ils soient étroitement liés à l'élaboration des règles qui régissent la vie scolaire. » Le CPE doit s'attacher à conjuguer les impératifs de surveillance des élèves et la nécessité d'apprentissage progressif de la responsabilité et de l'autonomie.

Textes de référence :

 

La promotion de l'assiduité

Sous l’autorité du chef d’établissement, les conseillers principaux d’éducation notamment ont vocation à établir une relation de confiance et à proposer aux familles une aide et un suivi particuliers : point régulier sur les absences, information rapide réciproque...

La réactivité du CPE en matière de gestion des absences permettra de proposer au chef d'établissement en liaison avec les collègues enseignants et/ou personnels sociaux et de santé des solutions pédagogiques appropriées.

Textes de référence : 

 

L'heure de vie de classe

« Les heures [de vie de classe] visent à permettre un dialogue permanent entre les élèves de la classe, entre les élèves et les enseignants ou d'autres membres de la communauté éducative, sur toute question liée à la vie de la classe, à la vie scolaire ou tout autre sujet intéressant [les élèves]. Elles sont inscrites à l'emploi du temps des élèves...» (Note de service n°99-073 du 20 mai 1999)

L'objectif est d'offrir aux établissements un outil de médiation pour réguler la vie de la classe, désamorcer les conflits et ouvrir le débat sur les préoccupations des adolescents.

Textes de référence :

 

Le suivi avec les enseignants

L'action du CPE passe par la mise en pratique d'actes pédagogiques et réciproquement celle des enseignants adoptent des actes éducatifs. La complémentarité professionnelle de ces deux actions illustre l'importance et la nécessité de travailler ensemble.

« Le professeur principal avec l'équipe pédagogique fait régulièrement la synthèse de la situation de l'élève, en y associant le conseiller d'orientation psychologue, le CPE, l'élève lui-même et sa famille, éventuellement le médecin scolaire, l'infirmière et l'assistante sociale. Ces synthèses régulières permettent de préparer les conseils de classe et contribuent à un suivi plus personnalisé des élèves par chacun des enseignants des différentes disciplines. Si le professeur principal est chargé d'impulser et de coordonner les actions d'information pour les élèves, il appartient cependant à chaque membre de l'équipe pédagogique, dans le cadre de sa discipline, d'aider les élèves à accéder à l'information sur les études et les métiers. » (Circulaire n° 93-087 du 21 janvier 1993)

La qualité de la collaboration entre le CPE et le professeur documentaliste, responsable d'un espace d'activité pédagogique et éducative, le CDI, qui n'est pas une classe mais un espace spécifique de vie et de travail des élèves permet aussi d' apporter une valeur ajoutée à des projets éducatifs coordonnés par le CPE, comme le CPE, par son expertise éducative, peut renforcer l'impact d'un projet coordonné par le professeur documentaliste.

 

Le suivi avec l'équipe médicale

L’éducation à la santé à l’École « vise à aider chaque jeune à s’approprier progressivement les moyens d’opérer des choix, d’adopter des comportements responsables, pour lui-même comme vis-à-vis d’autrui et de l’environnement. Elle permet ainsi de préparer les jeunes à exercer leur citoyenneté avec responsabilité, dans une société où les questions de santé constituent une préoccupation majeure. Ni simple discours sur la santé, ni seulement apport d’informations, elle a pour objectif le développement de compétences. » (Circulaire n° 98-237 du 24 novembre 1998).

D'après le texte portant sur les « Orientations pour l’éducation à la santé à l’école et au collège » du BOEN n° 45 du 3 décembre 1998, l'éducation à la santé vise à répondre aux enjeux éducatifs, aux enjeux actuels de santé publique et, plus largement, aux enjeux sociétaux. Elle doit aussi s’adapter aux attentes et besoins des élèves. Son point d’ancrage réside en effet dans la prise en compte de leurs préoccupations et dans leur responsabilisation : participation active, appropriation de règles de vie partagées, respect mutuel… L’éducation à la santé participe à l’acquisition progressive de savoirs et de compétences qui permettront aux élèves de faire des choix éclairés et responsables en matière de santé. Par les exigences qui lui sont propres en termes de prévention, de responsabilité, de respect individuel et social et de formation des jeunes à la vie contemporaine, elle rejoint ainsi les objectifs de l’éducation à la citoyenneté. Santé et éducation sont donc étroitement liées et constituent ensemble le socle sur lequel s’appuie une dynamique de la réussite : l’éducation contribue au maintien de la santé et la santé procure les conditions nécessaires aux apprentissages. Or la prise en compte de la santé des élèves ne peut être l’affaire de quelques spécialistes mais concerne l’ensemble de la communauté éducative.

Textes de référence :

 

Le suivi avec les familles

Le CPE joue un rôle important auprès des familles en matière de communication.
Il est donc capital de faire venir les parents à l’Ecole et de préparer les choses de manière générale : existe-t-il une réunion prévue en début d’année pour les nouveaux parents ? Quelles sont les informations données ?  Existe-t-il un accueil spécifique pour les inscriptions et réinscriptions? Le rappel des règles de vie en commun est-il explicite ? Les activités proposées au sein de l'établissement sont-elles lisibles par tous ? ...

 Le dispositif la « Mallette des parents » constitue un levier pour les établissments permettant d'accompagner les parents dans leur rôle et de soutenir leur implication, en rendant plus compréhensibles le sens et les enjeux de la scolarité, le fonctionnement de l'institution scolaire et ses attentes vis-à-vis des parents, membres de la communauté éducative.

Dans le cadre des procédures scolaires :

Amorcer ou continuer un dialogue personnalisé sur les difficultés de la famille et du jeune ; expliciter l’accompagnement scolaire avec la collaboration du professeur principal pour qu’il puisse leur donner des méthodes d’apprentissage ; demander aux parents de s’investir dans le cadre d’un projet de soutien ; responsabiliser les parents sur la ponctualité et l’assiduité de leur enfant en expliquant quels sont les motifs recevables et non recevables ou illégitimes ; permettre aux parents de connaître les procédures d'orientation et le calendrier scolaire ; proposer des solutions de médiation en essayant de les impliquer pour créer une nouvelle dynamique scolaire et revoir le projet de formation de l’élève.

Dans le cadre des procédures juridiques :

Aider les parents à s’affirmer dans leur rôle ; contribuer à la prise de parole et de conscience ; aider certaines familles à admettre les problèmes rencontrés par leur enfant ; mettre en place le réseau d’aide à destination des autres membres de la famille ; faciliter la rencontre avec des éducateurs ; favoriser les rencontres avec les partenaires sociaux ou municipaux...

Dans le cadre des procédures médicales :

Rassurer les parents par rapport aux prises en charge de leur enfant dans l’établissement grâce au protocole établi entre les deux parties ; montrer aux responsables légaux que le problème médical de l’enfant est, dans la mesure du possible, pris en compte dans sa globalité et dans son individualité ; les informer sur les relais extérieurs (associations d’aide à la famille, cellule  téléphonique, Maison Départementale des Personnes Handicapées).
L’objectif à atteindre, par la transparence des différentes procédures, est la réussite de l’élève. Si le dialogue est véritablement établi, il est évident que l’établissement gagne une véritable marge de progrès dans son action éducative et pédagogique.