Numérique, formations et emplois

Talents

L’enquête Talents du numérique 2020, « Numérique, formations et emplois », apporte de précieuses informations sur un secteur dont on parle beaucoup, mais qui reste cependant méconnu des élèves au moment de leurs choix d’orientation.

Avant d’effectuer des choix d’orientation qui vont engager son avenir, il est important de savoir si le secteur envisagé recrute, quels en sont les salaires moyens ou encore les parcours adaptés pour parvenir aux métiers concernés.

L’étude menée chaque année depuis 2019 par Talents du Numérique auprès de ses membres apporte des éléments de réponse factuels. Elle a pris appui sur des données recueillies à l’aide d’un questionnaire en ligne transmis aux établissements de formation membres de Talents du Numérique. L’enquête s’est déroulée de mai à septembre 2020. 32 établissements y ont répondu.

LE NUMÉRIQUE RECRUTEUR MAJEUR EN FRANCE MALGRÉ LA CRISE

  • 175 000 créations sans interruption depuis 10 ans en France entre 2009 et 2019
  • 23 000 créations nettes d'emplois ont eu lieu en France en 2019 (93% en CDI et 80% au niveau cadre)

TdN2020 

LES SECTEURS ET LES METIERS

Les grands secteurs du numérique représentés par les :

  • les sociétés de services du numérique (Atos, CGI, Accenture, Capgemini, Sopra Steria, SOAT SA...)
  • les éditeurs de logiciel (Dassault Sytemes, Ubisoft, Doctolib, Critéo, Isilog, Infopro Digital, SAP...)
  • les sociétés de conseil en technologie (Assystem, Altran, Capgemini Invent, Sopra Steria, R&D externalisée des industries automobiles et aéoronautique...)  

Les principaux métiers :

  • ingénierie logicielle (programmeur, développeur web, développeur mobile, UX designer...)
  • ingénierie système (administrateur système, architecte infrastructure, réseau & cloud, DevOps...)
  • chef de projet digital (généraliste, consultant...)
  • experts du numérique (cybersécurité, data science, IA...)

LES FORMATIONS DU NUMÉRIQUE AVEC DAVANTAGE D’ÉTUDIANTS

  • 68,8 % des établissements membres de Talents du Numérique déclarent une hausse de leurs effectifs sur 2019-2020 contre 57,5% sur 2018-2019
  • Répartition des bacheliers dans les formations du numérique
    • 79% de bacheliers généraux
    • 14% de bacheliers technologiques
    • 4% de bacheliers professionnels
    • 3% autres  
  • Impact de la réforme du bac 2021 : mathématiques et NSI sont en tête des enseignements de spécialité préconisés, avec physique-chimie et sciences de l’ingénieur.

bacheliers  

  • 19,4 %, c’est la part des filles parmi les futurs diplômés 2020 (niveau Bac + 5) dans les sections numériques ou assimilées, un chiffre en légère croissance par rapport à 2019 (18%)
  • Le succès de l’alternance : 97 % des établissements interrogés proposent des formations en alternance à Bac+5

Retrouver la data visualisation des résultats complets de l’enquête menée par Talents du numérique.

Talents du numérique1

 

La place des filles dans les métiers du numérique

Les femmes sont très minoritaires dans les métiers du numérique, pourtant en pleine expansion. En effet, elles représentent moins de 30% des effectifs dans le secteur selon le rapport 2019 de la DARES, et elles occupent principalement des fonctions dites « de support » telles que les ressources humaines, l’administration, le marketing ou la communication. Pourtant, aucune raison physiologique ne justifie cette exclusion.

Comment cela se fait-il que les métiers du numérique n’attirent pas les filles d’aujourd’hui ?

  • Absence de modèles auxquels s’identifier
  • Moins informées
  • Mauvaise réputation d’être « très techniques »
  • Nombreux stéréotypes de genre
  • Méconnaissance de la diversité des métiers du numérique
  • Absence d’une culture des enjeux de la féminisation de ces métiers

Les raisons de motiver les filles à entamer une carrière dans le numérique :

  • Des métiers variés et passionnants
  • Ça recrute (+ de 20 000/an en France)
  • La possibilité d’organiser sa vie comme on l’étend
  • Construire un numérique plus humain

Lire l'article complet de ANGELA BLACHÈRE