■ Accueil

Conférences CARDIE : La réussite de tous est-elle possible ?

Conférences CARDIE : La réussite de tous est-elle possible ?

La réussite de tous est-elle possible ? lors de cette conférence-débat organisée par la CARDIE, Serge Boismare, psychopédagogue, revient sur les expériences qu'il mène en milieu scolaire défavorisé. Il revient sur "le temps réflexif de l'enseignement" qui force les élèves en difficulté à développer des "stratégies d'apprentissages appauvris". Il montre ensuite comment les "réfractaires" ont besoin d'un "nourissage culturel" afin de restaurer leur "machine à penser". Et il expose la méthodologie pédagogique qu'il met en oeuvre là où il intervient. Pour finir il prouve, par l'exemple, que cette pédagogie n'est pas au détriment des bons élèves de la classe. "Une heure quotidienne de nourrisage culturel" crée, au contraire, les conditions d'un "patrimoine commun de la classe" dont tous tirent avantage pour progresser dans leurs apprentissages.

À la une

La réussite de tous est-elle possible ? lors de cette conférence-débat organisée par la CARDIE, Serge Boismare, psychopédagogue, revient sur les expériences qu'il mène en milieu scolaire défavorisé. Il revient sur "le temps réflexif de l'enseignement" qui force les élèves en difficulté à développer des "stratégies d'apprentissages appauvris". Il montre ensuite comment les "réfractaires" ont beso... Lire

Frontières et guerres demain A l'occasion des mercredis de l'histoire organisés par Rachid Azzouz, IA-IPR Histoire-Géographie, un nouveau thème est abordé dans le cadre du trinome académique : celui des frontières. C'est un regard géopolitique qui nous est proposé à l'occasion de cet après-midi dans l'amphithéâtre Austerlitz du musée des armées. Second intervenant de l'après-midi, Olivier Kempf,... Lire

Le retour des frontières, réflexions géopolitiques A l'occasion des mercredis de l'histoire organisés par Rachid Azzouz, IA-IPR Histoire-Géographie, un nouveau thème est abordé dans le cadre du trinome académique : celui des frontières. Après une présentation du trinôme académique et de ses actions, c'est un regard géopolitique qui nous est proposé à l'occasion de cet après-midi dans l'amphithéâ... Lire

Rencontres Lettres - Histoire : Léon Blum en 1941, "A l'échelle humaine", un plaidoyer pour la démocratie (2) Rencontres organisées par l'inspection pédagogique Françoise Gomez (Lettres) et Rachid Azzouz (Histoire-géographie) au lycée Raspail. Françoise Gomez, IA-IPR de Lettres, propose une analyse du livre de Léon Blum. Elle en dégage le mouvement de démonstration et de plaidoyer, mettant en va... Lire

Rencontres Lettres - Histoire : Léon Blum "A l'échelle humaine" (3) Rencontres organisées par l'inspection pédagogique Françoise Gomez (Lettres) et Rachid Azzouz (Histoire-géographie) au lycée Raspail. Ce mercredi 19 avril, notre sujet est Léon Blum. Après l'intervention de Aude Chamouard professeur d'histoire-géographie, puis de Françoise Gomez, IA-IPR de Lettres sur _*"A l'échelle humaine"*_ v... Lire

Léon Blum en 1941, plaidoyer pour la démocratie "A l'échelle humaine" (1) En première partie, Aude Chamouard, professeur d'histoire-géographie en classe de Lettres supérieures, replace Léon Blum dans le contexte historique de 1936-1941 (Front populaire puis déclenchement de la guerre et installation du régime de Vichy). Elle décrit la trajectoire personnelle de Léon Blum ainsi que la pensée poli... Lire

Dans le cadre du printemps de l'économie du 20 au 23 mars 2017, le thème de cette table ronde était : Le progrès technique peut tout aussi bien rendre nos entreprises toujours plus "obéissantes" ou plus "intelligentes " alors que les promesses d'un management par la confiance se font toujours attendre. Quels changements sont à réaliser pour réussir cette transformation tout en renforçant la comp... Lire

Dans le cadre du printemps de l'économie du 20 au 23 mars 2017, le thème de cette table ronde était : Même si moins d'un tiers de nos emplois sont exposés à la concurrence internationale, la mondialisation est devenue synonyme de délocalisation et de concurrence déloyale. Alors comment garantir que notre participation aux échanges internationaux soit plus porteuse d’emplois ?