Bandeau

Le dimensionnement de boucles Kanban

mis à jour le 26/10/16

Vignette KanbanVoici un modèle de calcul des paramètres utilisés dans une boucle Kanban, dont l’originalité réside dans la prise en compte du cas de plusieurs boucles en parallèle. Un calcul de l’index vert, de l’index rouge et de la zone intermédiaire, appelée indicateur de boucle, permet de définir complètement les paramètres de pilotage de la machine située en amont des boucles. Dans un souci pédagogique, l’exemple d’illustration est emprunté au jeu du kanban du CIPE. Également à l’intention des collègues, une feuille de calcul au format Mathcad est proposée.
Tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à la gestion de production connaissent le Kanban. Cette technique, mise au point au Japon dans les années 1970, permet, grâce à des étiquettes (kanban en japonais), de piloter une production en flux tirés par la consommation du client. L’élimination des gaspillages obtenue par l’utilisation des nombreux outils du « juste-à-temps » autorise ensuite à tendre les flux par un retrait progressif et maîtrisé d’étiquettes, au fur et à mesure des progrès et de la volonté de réduire l’en-cours. C’est justement cet en-cours de production maximal qui sert à dimensionner le nombre initial d’étiquettes à mettre en circulation.

Schéma cycle Kanban

On retrouve cette formule de manière récurrente dans tous les ouvrages généralistes en gestion de production, mais le dimensionnement des autres paramètres est généralement occulté. Or le système Kanban inclus des index verts et des index rouges au niveau des plannings d’étiquette pour donner la possibilité de décentraliser vers l’opérateur la décision de produire et le choix de la référence. Ils agissent comme des potentiomètres qu’il convient d’ajuster fréquemment en fonction des circonstances. Néanmoins, un calcul théorique de la valeur à donner à ces paramètres facilite le réglage et la mise au point et donne les clés de compréhension d’un système dont l’apparence de simplicité est trompeuse…

Lire la suite de l’article d’Etienne Lefur, enseignant de l’ENS de Cachan, du n°146 de la revue Technologie |CNDP|.