Bandeau

Des idées et des matériaux

5787 éphémère
"de l'idée à la matérialité".

Cette séquence a été proposée comme support de réflexion à l'ensemble des collègues de l'académie lors de journées de travail en commun. Des groupes de professeurs d'arts plastiques ont travaillé pour définir les compétences visées, les compétences mobilisées, les apprentissages construits, et ont réfléchi aux formes d'évaluation possibles.

Cette séquence est à envisager en début de cycle 4, dans un parcours de progressivité qui permettra à l'élève de passer des choix aux initiatives.

Par Adélaïde Lerat-Pralon, professeure d'arts plastiques et Interlocutrice Académique au Numérique.

Objectifs


Cette séquence travaille plusieurs compétences et vise plusieurs apprentissages. Il est important de bien les repérer et les séparer : ainsi les compétences des élèves se construisent et s'approfondissent de séance en séance. En fin de séquence, ils pourront être prêts à s'affranchir du lisible et miser davantage sur la force expressive du matériau.

Dans cette séquence, plusieurs compétences, questions et apprentissages du cycle 4 sont convoqués avec des temporalités diverses (d'un temps durant une séance à un temps durant la totalité de la séquence). La question centrale est la matérialité, mais d'autres questionnements jalonnent la séquence, comme par exemple l'espace...

La compétence visée est de permettre aux élèves de "miser sur la force expressive des matériaux"

(dans les questions du cycle 4 et plus précisément "le pouvoir de la représentation ou de la signification de la réalité physique d'une oeuvre")

Mais chaque séance (ou parfois un groupe de 2 séances) convoque d'autres apprentissages et compétences.

Ces derniers sont sont listés ci-dessous dans l'ordre chronologique. Les séances s'articulent entre elles pour former la totalité de la séquence. 

Ce travail gagnerait à être réalisé en interdisciplinarité, notamment autour du champ lexical (lettres-arts plastiques), de l'étymologie (arts plastiques-latin-grec), d'une portée poétique ou narrative.

 

 

  • Distinguer la représentation d'une chose concrète et celle d'une idée,

question : "la représentation ; images, réalité et fiction" cycle 4 : la création, la matérialité, le statut, la signification des images.
Cette étape peut être réalisée dans un travail d'équipe avec d'autres disciplines.
 
  • Travailler le dessin de la lettre et son potentiel expressif. 

question : "La représentation ; images, réalité et fiction" cycle 4 : la création, la matérialité, le statut, la signification des images, leurs propriétés plastiques, iconiques, sémantiques, symboliques.
 
  • Travailler la composition

question : l'espace.
  • Choisir et transformer des matériaux intentionnellement pour exprimer une idée,

question : la matérialité de l'oeuvre, les qualités physiques des matériaux.
  • Repérer et choisir les liens possibles entre le travail d'assemblage et son lieu d'exposition

question du cycle 4 : l'oeuvre, l'espace, l'auteur, le spectateur, la présence matérielle de l'oeuvre dans l'espace, la présentation de l'oeuvre

Description


séance 1

travail du dessin de la lettre : choisir dix mots désignant des "idées" (et non des choses concrètes), en proposer une graphie pour chacun. Agrandir l'un d'entre eux, le mettre en couleur, support papier, format minimum A4.

typo 4

 typo 1

typo 5

  typo 3

(pour voir plus de travaux d'élèves cliquez ici)

 

séance 2 

Accrochage des travaux agrandis. On observe et verbalise les lignes et les couleurs choisies, ainsi que la composition et la mise en espace. Puis, les élèves font le projet du travail qu'ils réaliseront la semaine suivante : il s'agit d'écrire le mot sur un support qui ne sera pas du papier. Le mot apparaîtra avec les matériaux de leur choix.  Le mode d'assemblage sera adapté au choix des matériaux.

séances 3 et 4

Fabrication de l'assemblage, accrochage. On observe le choix des matériaux et leur lien avec l'idée exprimée.

 Capture d’écran 2014-06-26 à 14.41.55 "Nature"       Capture d’écran 2014-06-26 à 14.42.42"Doux"      Capture d’écran 2014-06-26 à 14.42.18 "Horreur"

     Capture d’écran 2014-06-26 à 14.42.13"Reflet" 

    Capture d’écran 2014-06-26 à 14.41.38 "Mort" 

      Capture d’écran 2014-06-26 à 14.41.27 "Froid"

Pour voir plus de travaux, cliquez ici.

On observe également le degré de transformation des matériaux, du plus brut au plus transformé, en passant par des matériaux de type "iconique". 

à la séance 4 :

On montre des oeuvres d'art mettant en scène le mot dans sa matérialité (Baquié, Ben, Holzer, Nauman...). Puis on fait une séance "mise en scène et prise de vue photographique". Certains travaux appellent la réalisation de petites vidéos (boîtes qui s'ouvrent, tissus qui glissent, volumes qui tournent...)

 

 

"Vitamine", "Tourner"

"Déchiré"

 

séance 5

Il faut prendre un petit temps pour regarder les photos. On observe le rapport entre le travail et son environnement. On peut également pointer le statut de la prise de vue : captation ? médium vidéo ?

Puis on fait le projet du travail qui viendra conclure cette séquence : il est temps de s'affranchir de la forme lisible. La consigne : "exprimer l'idée avec les matériaux, mais cette fois sans écrire le mot". Phase de projet, puis...

... séance 6

réalisation des assemblages et des mises en scène dans la foulée. 

Capture d’écran 2014-06-26 à 14.57.52"Idée"   Capture d’écran 2014-06-26 à 14.57.42"CHUT!"   Capture d’écran 2014-06-26 à 14.57.22"Temps"       

Capture d’écran 2014-06-26 à 14.57.13"Froid"         Capture d’écran 2014-06-26 à 14.57.28"Idée"  

 

 

dernière séance : 

évaluation collective des travaux. (Pour voir d'autres travaux, cliquez ici). On aborde la notion d'assemblage (chaisse cannée, Picasso ; tableaux-pièges, Spoerri, éventuellement l'arte povera s'il y a des matériaux périssables...). On peut proposer à chaque élève de présenter son travail à la classe individuellement. On projette les petites vidéos mettant en scène les assemblages, pour certains travaux.