Bandeau

Dire et écrire la Libération de Paris, 3e

Niveaux : Collège 3ème
Mot(s) Clé(s) : Résistance - Libération
Résumé

Vignette - Temoignage 3e En quoi l’écriture et le montage vidéo collaboratifs permettent-ils de mesurer la valeur d’un témoignage confronté à des documents pour construire un récit historique sur la Libération de Paris ? Une proposition en classe de 3e. Par Valérie Marconici

Chapeau

Valérie Marcon est professeure au collège Guillaume Budé (Paris XIXe arr.), chargée de mission transmédia au Canopé de Paris, membre du GIPTIC et professeure référent de l’équipe académique des Travaux académiques mutualisés (TraAM). Le travail proposé ici, a pour but d’améliorer la capacité « raconter la Libération » grâce à l’utilisation du montage vidéo sur iPad et l’utilisation d’un outil d’écriture collaborative, Framapad. Il s’inscrit dans le cadre national des TraAM (travaux académiques mutualisés) 2013-2014 ayant pour thème : « dire et écrire avec les TICE en Histoire et en Géographie ». Il a été appliqué dans une classe de 3e du collège Guillaume Budé.

Les travaux académiques mutualisés ont mobilisé cette année, sous le pilotage de Nathalie Rodallec chargée de mission pour l’inspection, une équipe de quatre professeurs de collège, de lycée professionnel et de lycée général et technologique de l'académie qui ont produit chacun des ressources pédagogiques à des niveaux et dans des domaines différents du champ de recherche. L'équipe a soulevé des questionnements, formulé des conclusions, envisagé des variantes possibles qui s'appuient sur les bilans des pratiques conduites en classe ou hors la classe et sur l'évaluation des ressources ou logiciels mobilisés. Une réflexion sur la progression des apprentissages a eu lieu. Des plus-values et des moins-values ont été identifiées. Le bilan complet de l'ensemble des productions est consultable sur ce site dans l'onglet TICE puis Actions académiques mutualisées.

Objectifs

Place dans les programmes d'histoire de troisième

Thème 1 - L'Europe, un théâtre majeur de guerres totales (1914-1945)

Sous-thème 4 - La France, défaite et occupée. Régme de Vichy, collaboration, Résistance

Objectifs de contenus

Connaître les différentes étapes de la Libération de Paris et en particulier de celle du 19e arrondissement de Paris :

  • en travaillant sur le témoignage d’un résistant et sur l’organisation de résistance à laquelle il a appartenu ;

  • en confrontant témoignage et réalité historique.

Problématique : Comment la Résistance contribue-t-elle à refonder la République ?

Notions : résistance, libération

Objectifs de compétences

Libération Compétences 1

Libération Compétences 4

Libération Compétences 2

Libération Compétences 3

Description

Durée : 5h00

Outils et ressources numériques utilisés

  • Framapad pour l'écriture collaborative

  • iPad pour la captation vidéo 

  • Avidemux et iMovie (application pour iPad) pour le montage vidéo

Déroulement

Fig. 1- Description pratique de la mise en oeuvre

Dire et écrire la Libération de Paris. figure 1


Phase 1 : préparation de l'entretien avec Robert Endewelt, résistant (en classe - à la maison)

En amont, en classe (1h), une étude de documents concernant la MOI-FTP (Main d’œuvre immigrée- Francs Tireurs et Partisans) à laquelle le résistant Robert Endewelt a appartenu a été menée afin de mettre en œuvre la capacité « Raconter la vie d’un mouvement en montrant les valeurs dont les réclament les hommes et les femmes de la Résistance ». Voir fichier joint en bas de la page.

Les 3 documents sont constitués de :
- la Une du journal France d’abord (mai 1942), journal clandestin des communistes qui devient celui des FTP
- l’Affiche rouge, 1944
- des extraits d’une interview de Robert Endewelt parue dans L’Humanité, le 9 février 2007.

Il s’agit :
- d’identifier les acteurs
- de situer dans le temps et dans l’espace la MOI et les FTP
- d’énumérer les actions de résistance menés par la MOI et les FTP
- de décrire les dangers encourus et les moyens de protection
- de montrer les valeurs dont se réclament la MOI et les FTP

À la maison, les élèves rédigent des questions sur le rôle joué par Robert Endewelt dans la Libération de Paris sur Framapad. En classe, le fonctionnement du pad a été présenté rapidement. Les élèves se connectent à l’adresse du pad en passant par le cahier de texte électronique Pronote ou le blog de la classe. Ils peuvent utiliser un didacticiel mis en ligne.

Fig. 2- Le pad et les consignes

Dire et écrire la Libération de Paris. Figure 2
Un premier groupe doit se connecter au pad et  rédiger une première série de questions (une question par élève), à la maison ou au CDI ; les questions sont projetées en classe au cours suivant.

Fig. 3- Le pad et la première série de questions

Dire et écrire la Libération de Paris. Figure 3

Le deuxième groupe se connecte pour le cours suivant : il doit compléter le questionnaire en rédigeant d’autres questions, en les reformulant et les classant.

Fig. 4- Le questionnaire élaboré à partir du pad

Dire et écrire la Libération de Paris. Figure 4

L’ensemble des questions élaborées est repris en classe au cours suivant (15 min) : les questions sont réparties entre élèves pour l’entretien qui a lieu le lendemain.

Phase 2 : entretien avec Robert Endewelt

Étape 1 - Captation vidéo à l'aide de deux iPads (1 heure, en classe)

Fig. 5- Captation de l'entretien

Dire et écrire la Libération de Paris. Figure 5

Deux élèves filment l'entretien.


Les élèves posent chacun à leur tour les questions.


L'ensemble de la classe prend des notes manuscrites pendant l'entretien.

 

Étape 2 - Montage vidéo (2 séances de deux heures, en cours de technologie)

En classe (salle de technologie), l’entretien est repris oralement à partir des notes prises par certains élèves. Des thèmes émergent pour traiter de la Libération de Paris :
- la préparation et l’attente de la Libération
- les étapes  qui ont menées à l'insurrection générale
- la Libération place de la République
- la Libération dans le 19e arrondissement
- les mesures prises à la Libération
Chaque groupe de quatre élèves choisit un thème. Deux groupes font le montage sur iPad. 5 autres groupes utilisent le logiciel Avidemux sur ordinateur. 

Chaque groupe visionne l’ensemble du film pour sélectionner les extraits concernant son thème. Les élèves disposent d’un didacticiel pour chacun des logiciels (iMovie pour les iPad et Avidemux pour les PC). Chacun travaille de façon différente (la plupart des groupes ont utilisé deux ordinateurs pour gagner du temps : l’un pour visionner, l’autre pour monter). 

Fig. 6- Montage vidéo en salle de technologie sur Avidemux et iMovie

Dire et écrire la Libération de Paris. Figure 6 Dire et écrire la Libération de Paris. Figure 6 1
Dire et écrire la Libération de Paris. Figure 6 2 Dire et écrire la Libération de Paris. Figure 6 3

 

Après avoir effectué un premier montage, tous les extraits sont transférés sur les iPad.

Lors de la 2e séance, après avoir sélectionné leurs extraits, tous les élèves intègrent à leur montage vidéo des documents d’archives illustrant le propos du résistant. Les documents ont été préalablement sélectionnés par le professeur et mis à disposition sur les iPad dans dropbox. Tous les groupes utilisent alors l’application iMovie pour intégrer les documents. Pour cela, les élèves doivent dissocier son et image pour intégrer directement les documents dans leur montage vidéo.

Un exemple de film monté : la Libération dans le 19e arrondissement (nécessite l'installation de flash dans votre navigateur)

Phase 3 : élaboration du récit final "Raconter la Libération de Paris"

En classe, puis à la maison ou au CDI, chacun des sept groupes a été amené à rédiger un texte sur les différents thèmes concernant la Libération de Paris sur Framapad. En classe, chacun des groupes a présenté son travail.

Fig.7- Élaboration du récit final sur le pad

Dire et écrire la Libération de Paris. Figure 7

Prolongement du travail et évaluation

Les élèves au cours des différentes séances ont été amenés à s’autoévaluer. Le professeur a évalué par compétences l’ensemble du travail. 
L’ensemble des films a été mis en ligne sur le blog de la classe. Il fait partie d’un travail filmique plus général sur la mémoire de la Libération de Paris dans le 19e arrondissement, travail numérique présenté au Concours National de la Résistance et de la Déportation.

Fig.8- Exemple de grille d'évaluation

Dire et écrire la Libération de Paris. Figure 8

Plus-values et moins values

Rappel de l'hypothèse de départ :
En quoi l’écriture et le montage vidéo collaboratifs permettent-ils de mesurer la valeur d’un témoignage confronté à des documents pour construire un récit historique sur la Libération de Paris ?

Plus-values

  • Par le Pad, l’écriture collaborative permet de produire collectivement un questionnaire ordonné et a favorisé le passage de l’écrire au dire. Il  favorise l’interactivité :
    -  entre les élèves 

    dans le cas précis de l’élaboration du questionnaire sur le Pad, Framapad permet la visualisation par l’élève qui se connecte de l’ensemble des questions des autres élèves ; cela lui donne l’opportunité de réfléchir à une question différente ;

    de même le Pad permet la correction collaborative : un élève peut corriger et améliorer le texte élaboré par un camarade.

    -  entre le professeur et ses élèves : le Pad facilite l’intervention de l’enseignant à différents moments du travail (pas seulement à la fin de l’exercice)

    L’enseignant peut intervenir pour corriger le texte des élèves et leur demander de le compléter de façon plus systématique et plus facile qu’en passant dans les rangs dans un travail autonome classique sur papier.

    La fonction historique du pad permet de visualiser l’ensemble des étapes de l’écriture et de mesurer les progrès de l’élève dans son travail.

  • La gestion de l’hétérogénéité dans la classe sur le dire et de l’écrire est favorisée. Le travail de montage vidéo a permis :

    -  la mise en activité des élèves les plus dissipés de la classe en favorisant leur motivation ;

    -  à certains élèves parmi les plus en difficulté de maîtriser le sujet et donc de favoriser le passage du dire à l’écrire : « Le numérique permet de développer les connaissances plus rapidement, d’apprendre plus simplement. C’est plus simple de comprendre certaines choses ». En particulier l’aspect répétitif de l’exercice (écoute de l’entretien, réécoute du témoignage au montage) favorise la mémorisation. Un élève souligne que : « le témoignage du résistant réécouté en boucle pour le montage [lui] a permis de retenir certaines choses. » 

     

  • La diversité des supports choisis permet d’optimiser le temps d’écriture ou de prise de parole des élèves
    Complémentarité entre les supports numériques et les formes plus traditionnelles de configuration de cours :

    - le fait de filmer l’entretien avec des tablettes numériques a contribué à instaurer une écoute et une prise de parole de qualité dans la classe ;

    -  les élèves qui ont le mieux réussi le montage vidéo sont ceux qui durant l’entretien ont pris des notes détaillées, notes qui leur ont fait gagné du temps ;

    -  simplicité d’utilisation des iPads que les élèves ont su immédiatement utiliser (les didacticiels n’ont que peu servi, en particulier celui de l’application d’iMovie, transfert des documents depuis dropbox…)

    -  le Pad donne la possibilité de hiérarchiser facilement les questions ;

    -  le logiciel Framapad est gratuit et facile à utiliser par les élèves : certains se sont connectés depuis leur Smartphone ou une tablette.

Moins-values et variantes possibles du dispositif

  • Les choix opérés entre les temps en classe et hors-la-classe :

    La première utilisation du logiciel Framapad a été faite hors-la-classe (devoir-maison) et certains élèves n’ont pas osé corrigé les questions de leurs camarades et ont eu du mal à s’approprier le principe collaboratif du logiciel ; il aurait été préférable de faire ce temps d’écriture pendant un temps de classe pour que l’enseignant puisse guider ce travail.

     

    Le temps du montage vidéo :

    Temps long du travail de montage qui apparaît comme rébarbatif à quelques élèves.

    -  dans l’application iMovie pour iPad, la timeline n’apparaît pas, du coup les élèves ont eu du mal à repérer les extraits à découper (ils ont dû tout revisionner pour le groupe qui n’avait pas de notes suffisamment détaillées) ; 

    -  au final, deux groupes sur sept sont parvenus à terminer le montage dans le temps imparti. Mais motivés, les autres ont poursuivi leurs travaux en dehors des séances prévues. L’ensemble des groupes a pu réaliser le travail ;

    -  Le logiciel Avidemux a parfois mal fonctionné sur certains ordinateurs pas suffisamment puissants du collège.

    Pour pallier ces moins-values, il serait préférable de préparer en amont une partie du montage pour accélérer le travail des élèves, rendre le fichier source moins lourd et gagner du temps.

     






Options

Filtrer les contenus par :

Niveaux

Mot Clé

Résultats
Ateliers Giptic
le mer. 4 avr. 2018 de 14:00 à 17:00
Cité scolaire Jean de la Fontaine
le mer. 14 mars 2018 de 14:00 à 17:00
Janson de Sailly - Salle informatique L205 - 106, rue de la Pompe- 75016 Paris
le mer. 4 avr. 2018 de 09:00 à 12:00
Lycée d’État Jean Zay 10 rue du docteur Blanche 75016 PARIS
À voir