Bandeau

La question des ressources alimentaires, 5e

Vignette - malnutrition 5e

Grégoire Pralon expérimente l'utilisation de tablettes numériques dans ses classes.

Membre du Giptic piloté par Rachid Azzouz et Conseiller Pédagogique Numérique auprès de la Dane, Grégoire Pralon est professeur au collège Beaumarchais (Paris XIe), l'un des collèges pilotes chargé de développer les usages pédagogiques du numérique (collège connecté ou Cocon).

Cette séance, adaptée aux nouveaux programmes, cherche à développer l'interactivité dans le cours d'histoire/géographie grâce à l'usage des outils numériques. Ceux-ci permettent de mettre les élèves en situation de recherche.

Objectifs

L'objectif principal de ce travail est que les élèves comprennent le lien qui existe entre les niveaux de développement et la sécurité alimentaire.

En collaboration avec leur binôme, les élèves cherchent des informations sur internet à propos de la sécurité alimentaire d'un Etat. Ils partagent ensuite  ces informations avec le reste de la classe. Ce sont donc les élèves eux-mêmes qui apportent les connaissances à leurs camarades lors de la mise en commun.

A l'issue de la séance, le tableau complété à la main et collé dans le cahier, permet aux élèves de comprendre les contrastes entre des pays issus de différentes parties du globe et aux niveaux de développement différents.

• Titre du programme : Thème 2 - Des ressources limitées à gérer et à renouveler

L'alimentation : comment nourrir une humanité en croissance démographique et aux besoins alimentaires accrus ?

1. Objectifs de contenu

En 1996, les participants au Sommet mondial de l'alimentation qui a lieu au siège de la FAO à Rome, adoptent la définition suivante : «La sécurité alimentaire existe lorsque tous les êtres humains ont, à tout moment, un accès physique et économique à une nourriture suffisante, saine et nutritive leur permettant de satisfaire leurs besoins énergétiques et leurs préférences alimentaires pour mener une vie saine et active». Les quatre dimensions de la sécurité alimentaire doivent donc être prises en compte : la disponibilité en quantités suffisantes de nourriture, l'accès de toute personne aux ressources indispensables pour pouvoir acquérir les aliments nécessaires à un régime alimentaire nourrissant, la stabilité de l’accès à la nourriture et une utilisation satisfaisante de la nourriture qui ne soit pas menacée par des problèmes de santé comme l'accès à l'eau potable.

De plus, la sécurité alimentaire dépend de plusieurs paramètres : l’augmentation des productions et leur qualité pour répondre à une demande croissante, les échanges des ressources agricoles à travers le monde et la préservation de l’environnement.

 Après avoir fait une étude de cas sur un espace agricole chinois, les élèves sont amenés, à partir de cartes et de données sélectionnées sur internet, à faire des recherches sur un pays pour se replacer dans un contexte mondial. Ils font le lien entre niveau de développement, mesuré par l'IDH, et sécurité alimentaire. L'IDH, l'indice de développement humain a été étudié par les élèves lors de l'étude du thème 1, notamment dans la sous-partie intitulée "Répartition de la richesse et de la pauvreté dans le monde". Ils réinvestissent donc leurs connaissances et doivent être capables d'expliquer que cet indice prend en compte la santé d'une population (espérance de vie), son niveau d'éducation (taux d'alphabétisation) et le niveau de vie (Revenu National Brut/habitant).

2. Capacités mises en oeuvre

Par rapport au programme

Montrer l'importance des espaces ruraux et agricoles, en tant qu'ils contribuent à la fourniture des ressources essentielles, notamment alimentaires, alors qu'une partie de l'humanité est toujours sous-alimentée ou mal alimentée

Montrer les enjeux liés à la recherche de nouvelles formes de développement économique, susceptibles d'assurer une vie matérielle décente au plus grand nombre

Contextualiser à l’échelle mondiale l’étude de cas faite précédemment

 

Par rapport au nouveau socle de compétences

Domaine 2 : les méthodes et outils pour apprendre

Coopération et réalisation de projets

  • L'élève travaille en équipe, partage des tâches, s'engage dans un dialogue constructif (...)
  • L'utilisation des outils numériques contribue à ces modalités d'organisation, d'échange et de collaboration.

Médias, démarches de recherche et de traitement de l'information

  • Il sait utiliser de façon réfléchie des outils de recherche, notamment sur Internet. Il apprend à confronter différentes sources et à évaluer la validité des contenus. Il sait traiter les informations collectées, les organiser, les mémoriser sous des formats appropriés et les mettre en forme. Il les met en relation pour construire ses connaissances.

Outils numériques pour échanger et communiquer

  • L'élève sait mobiliser différents outils numériques pour créer des documents intégrant divers médias et les publier ou les transmettre, afin qu'ils soient consultables et utilisables par d'autres.

Domaine 5 : les représentations du monde et l'activité humaine

L'espace et le temps

  • L'élève identifie ainsi les grandes questions et les principaux enjeux du développement humain, il est capable d'appréhender les causes et les conséquences des inégalités, les sources de conflits et les solidarités, ou encore les problématiques mondiales concernant l'environnement, les ressources, les échanges,

Par rapport au B2I

2.3 - Faire preuve d’esprit critique face à l’information et à son traitement

2.4 - Participer à des travaux collaboratifs en connaissant les enjeux et en respectant les règles

Je mets mes compétences informatiques au service d’une production collective.

Je m’assure de la vraisemblance des résultats des traitements informatiques.

Je compare et recoupe des informations de sources différentes.

4.3 - Chercher et sélectionner l’information demandée

Je peux naviguer efficacement dans un document.

Je suis capable de justifier mes sélections de résultats.

Description

1. Place de l'activité dans la séquence

Durée de l'activité : 1 heure.

Il s'agit de la première heure du travail de mise en perspective qui suit une étude de cas qui a permis aux élèves de s’interroger sur la manière dont un Etat nourrit sa population, dans un contexte de croissance démographique. Le cas d’un espace agricole et rural chinois peut ainsi être étudié pour montrer que malgré une croissance démographique très rapide depuis les années 1960, la Chine a réussi à nourrir une population de plus en plus nombreuse.

En amont, les élèves ont donc étudié la situation alimentaire de la Chine, ses politiques agricoles, mais aussi ses limites (disparités régionales, problèmes environnementaux…).

Cette étude de cas a donc déjà pris 2 heures (une heure sur l’étude d’un espace agricole chinois, une autre pour la mise en perspective à l’échelle de la Chine).

La mise en perspective à l’échelle mondiale prendra (…) 3 heures : la première heure est celle filmée dans la vidéo ; la seconde heure permettra, à l'aide de l'observation de différents planisphères, d'étudier le lien entre la sécurité alimentaire et les niveaux de développement, les contrastes au niveau mondial et les échanges entre le Nord et le Sud dans le contexte de la mondialisation. Lors de la 3e heure on insistera sur les impacts environnementaux de la hausse de la production mondiale, en insistant sur la nécessité de changer les modes de consommation et les solidarités internationales.

 

2. Outils et ressources numériques mobilisés

  • PC connecté à internet et relié à un VPI (un vidéoprojecteur suffirait).
  • Logiciel Workspace (logiciel VPI).
  • Tablettes Windows 8 équipée d'un clavier et reliée à une borne wi-fi installée à l'intérieur d'une mallette où sont rangées les tablettes. Le wi-fi n'est donc branché que lorsque la mallette est dans la salle et connectée. Cette activité peut également être organisée en salle informatique.
  • Logiciel en ligne Padlet
  • ENT Parisclassenumerique

4. Déroulement général de l'heure de cours

  • Les élèves en binômes, font des recherches sur internet à l'aide de sites sélectionnés à l'avance par le professeur. Ces recherches portent sur la situation alimentaire d'un pays qui leur est donné. Ce travail se fait sur une fiche d'activité complétée directement sur la tablette et qui permet aux élèves, en cliquant sur les liens préparés par le professeur, d'accéder à ces différents sites.

 Experimentation tablettes tactiles (1)

  • Lorsque le travail de recherche est terminé, les élèves doivent déposer leur fiche d'activité sur le mur collaboratif préparé par le professeur (mur Padlet).
  • La mise en commun de ce travail de recherche se fait à l'aide d'un tableau distribué aux élèves sur un support papier. Chaque groupe est interrogé pour compléter la colonne du tableau correspondant à son pays.
  • Une fois le tableau complété sur l’écran du VPI, les élèves classent, à l'aide de 3 couleurs, les pays étudiés en trois catégories : les pays riches où la situation alimentaire est bonne, les pays en développement où la situation alimentaire est difficile et les pays les plus pauvres où l'insécurité alimentaire est permanente.

Préparation préliminaire du professeur

  • Création d'un mur Padlet qui permet aux élèves de récupérer, sur internet, les documents de travail mis à disposition par le professeur, mais aussi de déposer leur fiche d'activité complétée : http://fr.padlet.com/gpralon/situationalimentaire

 Experimentation tablettes tactiles (2)

Cette étape n'est pas indispensable, mais permet à la fois de simplifier la distribution des  documents de travail et de vérifier le travail des élèves en fin d'heure.

  • Création d'un signet dans l'ENT Parisclassenumérique afin de rendre le mur Padlet accessible en quelques clics depuis l'ENT, sans avoir à dicter une adresse internet aux élèves. Le signet permet de choisir à qui le mur Padlet est accessible. La création de ce signet n'est pas indispensable, mais permet de gagner en temps et en simplicité. On aurait également pu envoyer les documents aux élèves par la messagerie interne de l'ENT ou, tout simplement, écrire l'adresse du mur Padlet au tableau. Cette adresse est assez simple puisque Padlet permet de modifier l'adresse par défaut.
  • Installation de la mallette de tablettes dans la salle : connexion filaire de la mallette au réseau, distribution des tablettes sur les tables, ouverture de la borne wi-fi.
    Experimentation tablettes tactiles (3)

1ère étape : le travail en binômes

Le professeur pose la problématique : "Sur quels critères s'appuie-t-on pour savoir si un État est dans une bonne ou une mauvaise situation alimentaire ?". Il explique que les élèves vont travailler par groupes de 2 sur une tablette. Chaque groupe se voit attribuer un Etat sur lequel il va travailler (chacun des 7 Etats choisis est étudié par deux groupes différents ce qui permettra de comparer les recherches des deux groupes au moment de la mise en commun).

Au tableau les consignes de départ sont projetées depuis le PC sur le tableau blanc. Ces consignes sont visibles sur une fiche déposée sur un mur collaboratif (mur Padlet).

Grâce à leurs tablettes Windows 8, les élèves se connectent à leur espace de travail dans Parisclassenumerique. Dans l'onglet "Ressources", ils choisissent "Gestion des signets" et cliquent sur le signet correspondant à l'activité.

 Experimentation tablettes tactiles (4)

Sur le mur collaboratif, ils récupèrent la fiche d'activité en la téléchargeant. Ils suivent ensuite les différentes étapes du travail de recherche à propos du pays qui leur a été donné.

  • Ils le localisent grâce à googlemaps.
  • Ils évaluent son niveau de développement grâce à son IDH.
  • Ils trouvent le pourcentage de sous-alimentés dans ce pays.
  • Ils estiment sa situation alimentaire en comprenant sur quels critères on s'appuie.
  • Ils comprennent que les crises alimentaires peuvent parfois provoquer des émeutes de la faim et ils les localisent sur un planisphère.
  • Ils comprennent ce que signifie être en "déficit vivrier" pour un pays : ces pays importent davantage de denrées alimentaires de base qu'ils n'en exportent la plupart du temps, car ils ne peuvent pas produire suffisamment de produits agricoles pour nourrir leur population.

 Experimentation tablettes tactiles (5)

Lorsqu'un binôme a fini de faire ses recherches et de compléter sa fiche, il la dépose sur le mur collaboratif pour que le professeur puisse la consulter à l'issue du cours. Si les autres groupes n'ont pas terminé, le binôme peut recommencer le travail sur un autre pays de son choix, ce qui lui permet de ne pas être inactif et de commencer le travail de comparaison.

2e étape : la mise en commun

Lorsqu'il estime que la majorité des élèves a suffisamment avancé le professeur lance la mise en commun des informations.

Chaque pays a été étudié par deux binômes. Les 4 élèves concernés sont donc interrogés à tour de rôle pour compléter la colonne d'un tableau récapitulatif projeté. Le professeur, à l'aide de l'outil "Capture" du logiciel Workspace, fait une capture du tableau à compléter.

 Experimentation tablettes tactiles (6)

Avec le  stylet du VPI, il remplit le tableau et tous les élèves de la classe recopient les réponses sur leur support papier. Dans un cours dialogué le professeur donne des explications et cherche à réinvestir les connaissances acquises dans la première partie du chapitre, mais aussi dans l'étude du thème 1, notamment dans le sous-thème intitulé « Répartition de la richesse et de la pauvreté dans le monde ».

 Experimentation tablettes tactiles (7)

3e étape : le classement des informations

Sur le tableau projeté à l'aide du VPI, les élèves sont invités à classer les différents pays étudiés. Le professeur fait venir des élèves au tableau et, à l'aide de la fonction "surligneur" du VPI, ils doivent entourer la colonne de chaque pays en rouge, orange ou bleu. Les pays entourés en bleu sont les pays riches où la situation alimentaire est bonne, ceux en orange les pays en développement où la situation alimentaire est difficile et ceux en les pays les plus pauvres où l'insécurité alimentaire est permanente.

Travail effectué en cours

Experimentation tablettes tactiles (8)

 4. Plus values /Moins values

Plus values

  • Démarche d'investigation qui permet aux élèves d'être plus actifs.
  • Plus grande disponibilité du professeur pendant le cours. Il peut ainsi aider individuellement les élèves. Son positionnement dans la classe s'en trouve modifié, il devint moins frontal. Le professeur accompagne les élèves dans leur travail de recherche.
  • Meilleure interactivité entre les élèves qui apprennent à travailler en binôme, puis à partager des informations avec l'ensemble de la classe
  • Participation de tous les élèves de la classe, à l'écrit et à l'oral.
  • Interactivité renforcée, encore une fois, avec le dépôt des fiches d'activité sur un mur collaboratif accessible à toute la classe : chaque élève a donc vision sur le travail de tous les groupes.
  • Meilleure interactivité avec le professeur qui peut vérifier après le cours le travail de chaque binôme et, éventuellement, donner des conseils individualisés aux élèves.

Moins values

  • Le dispositif est assez lourd d'un point de vue technique. Dans la séance présentée, plusieurs outils numériques ont été utilisés, mais cela peut aisément être simplifié. La seule nécessité est d'avoir une bonne connexion internet et suffisamment de postes informatiques.
  • Tous les dispositifs préparés n'ont pas fonctionné : le signet préparé sur l'ENT n'apparaissait pas dans l'espace des élèves. Le professeur doit donc toujours avoir une solution de repli : ici, on pouvait inscrire l'adresse du mur Padlet au tableau.

5. Sitographie

7. Documents

Filtrer les contenus par :

Niveaux

Mot Clé

Résultats
Ma cl@sse ouverte
  • La certification PIX: du CRCN à la validation des compétences