Bandeau

Enfants conférenciers

Le dispositif d’enfants conférenciers,initié par Christophe Blanc, conseiller pédagogique de circonscription et chercheur au laboratoire EDA (université Paris Descartes),a vu le jour en 2012 grâce à un partenariat élaboré avec le musée des Arts et métiers. Avec le concours d’Agnès Bourbonnais conseillère pédagogique en arts visuels, il s’est enrichi de deux nouveaux partenariats : avec le musée des Arts décoratifs et avec le Musée Rodin. Ce dispositif vise un public scolaire parisien de la grande section de maternelle à la 6ème de collège.

Principe

Enfants conferenciersLes élèves d’une classe A viennent au musée travailler autour d’une dizaine d’objets. À charge pour eux de revenir deux mois plus tard pour guider leurs pairs, des élèves d’une classe B. Un trinôme d’élèves de la classe A prendra alors en charge un trinôme d’élèves de la classe B pour effectuer une visite en autonomie. Les adultes accompagnent - en observateurs - les élèves au cours de cette seconde visite : ils n’interviennent pas.

Enjeux

Les interactions entre élèves se jouent alors à un double niveau : entre tuteurs et tutorés d’une part, entre tuteurs entre eux au moment où ils sont en position de conférenciers.
Cette organisation de travail est basée sur les bénéfices partagés du tutorat entre pairs dans le domaine des apprentissages scolaires,
Un collectif d’enseignants participants à ce projet a publié un texte consultable en ligne sur le site de la revue des Cahiers Pédagogiques.
Ce dispositif de recherche-action a donné lieu à une communication scientifique collaborative à la Biennale de l’éducation 2015 (Paris – CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers)).

Partenariats

Les responsables pédagogiques des musées partenaires, en collaboration avec les deux conseillers pédagogiques de la circonscription 15B Grenelle,
reçoivent les enseignants participants afin de leur offrir une formation de 2h devant les objets pré-choisis ensemble dans les collections des musées.
Une première visite / classe est ensuite organisée et prise en charge par les conseillers pédagogiques. Puis, chaque classe en autonomie fera les visites suivantes gracieusement. Les musées ont mis à disposition les fiches « analyses d’oeuvres ». En fin d’année une exposition-restitution des travaux est organisée en mairie (Mairie du XVème arrondissement) rendant compte du dispositif et des productions des élèves qui en découlent.
Une collaboration avec le laboratoire EDA (Laboratoire de recherche Éducation Discours Apprentissages - Université Paris Descartes) est engagée depuis la naissance du projet.
Ce projet s'intègre dans le dispositif du Projet d'Education Artistique et Culturelle mis en place le 9 mai 2013 et réactualisé au J.O. du 7-7-2015 dans le cadre de la priorité gouvernementale de développer une culture commune de la maternelle au lycée. Ce projet conjugue l'ensemble des connaissances, des pratiques artistiques et des rencontres avec les oeuvres organisées dans le domaines des arts et de la culture.