Bandeau

Corps et tatouage

mis à jour le 24/02/16

Tatoueurs-Tatoués-au-Quai-Branly-5

Pratique jadis confinée aux marges sociales, le tatouage est aujourd’hui devenu le phénomène de masse que l’on connaît, étendard d’une culture jeune oscillant entre avant-garde et mainstream.

Couvrant les bras, le dos, les cuisses, les fesses ou les chevilles de près de 20 % des français de 25 à 30 ans, la tatouage a quitté la niche où le sens commun le confinait pour tenir le devant de la scène – on ne compte plus les reportages qui lui sont consacrés, ni les dossiers thématiques que les revues culturelles généralistes lui réservent (Les Inrocks, Philosophie Magazine, Connaissance des Arts pour ne citer qu’eux), sans compter la récente explosion de travaux universitaires en faisant leur objet de prédilection, dont le très fourni Anthropologie contemporaine du tatouage de la sociologue Elise Müller sur les motivations profondes de ceux qu’elle appelle ” les porteurs d’encre “.