Bandeau

La désencyclopédie des monstres

mis à jour le 29/04/16

Une séquence sur le thème des monstres en 6e, adaptée aux nouveaux programmes du cycle 3, par Caroline d'Atabekian (collège Claude Chappe). Celle-ci est présentée ci-dessous mais le contenu détaillé est à télécharger directement sous forme de tableau synthétique dans la rubrique "En savoir plus" au bas de cette page. A chaque séance correspond(ent) un ou plusieurs document(s) que l’on peut également télécharger.

Le thème des monstres dans le nouveau programme de sixième est désormais l’une des principales entrées dans les grands textes de l’Antiquité grecque et romaine. En effet, même si les grands enjeux littéraires invitent à piocher pour chaque thème dans tous les genres et toutes les époques, le corpus précise plus particulièrement L’Odyssée et/ou les Métamorphoses. La séquence qui suit va donc largement exploiter ces textes, à sa manière, en suivant quelques fils rouges :

Une découverte des œuvres et des grands mythes

MeduseCe travail a bien entendu d’abord un enjeu littéraire : celui de la découverte des grands mythes grecs et romains, à travers les récits liés aux créatures fantastiques. La chose n’est pas présentée tout suite ainsi aux élèves. Il s’agit, pour eux, de travailler sur « les monstres », afin de découvrir l’origine des légendes qui leur sont liées, c’est-à-dire découvrir des œuvres, des textes et des documents mettant en scène des figures de monstres.
Nous choisissons quatorze monstres, que nous attribuerons aux binômes d’élèves en les tirant au sort  : Méduse,    Cerbère, les cyclopes, les sirènes, les dragons (Python), les géants, le sphinx, les centaures, le phénix, les ogres (Cronos), les chimères, le minotaure, l’hydre de Lerne, les loups garous (Lycaon) (on peut télécharger dans la rubrique « Téléchargement » ci-dessous le tableau à découper des bulletins avec les noms des monstres, à tirer au sort).

Image : Méduse, mosaïque de l'ancienne Hadrumète au Musée archéologique de Sousse. Époque romaine. Photo Cc Pascal Radigue

Un travail sur le texte documentaire et l’éducation aux médias

dahu3110Mais il n’est pas toujours évident en sixième de distinguer ce qui relève du mythe de ce qui relève de la réalité, surtout quand on recherche la réponse sur Internet. Car le Web est farceur : il nous raconte, vidéos à l’appui, que les sirènes existent bel et bien malgré le complot qui vise à cacher leur existence, ou que le dahu est « un animal très mignon vivant dans les Alpes ».
C’est pourquoi cette séquence est aussi axée sur le genre du texte documentaire et des compétences d’éducation aux médias et à l’information (EMI). Il s’agira, en réception, de s’entrainer à distinguer une information scientifique vulgarisée d’une information pseudo-scientifique grâce à des indices textuels ou paratextuels et à la validation de la source et, en production, d’écrire un texte documentaire sur un mythe lié à un monstre.

Image : Dahu rupicapra vacca montanus. Wikia : http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Dahu

Une production finale collective : la « désencyclopédie » des monstres

Après s’être approprié le mythe sur lequel il a travaillé, analysé la manière de rédiger un texte documentaire et, surtout, compris comment l’information peut être manipulée sur Internet, chaque binôme d’élèves rédige un article sur son monstre pour vous raconter sa légende, son exploitation dans des œuvres ultérieures, et vous persuader que ce monstre existe encore aujourd’hui… jusqu’à ce que les limites de leur imagination vous obligent à reconnaitre que ce ne serait pas raisonnable d’y croire vraiment. Et l'écriture documentaire devient écriture d'invention. Identifier le genre documentaire et de ses enjeux ; produire des textes variés.

Ateliers Giptic
le mer. 31 janv. 2018 de 09:00 à 12:00
Lycée d’État Jean Zay 10 rue du docteur Blanche 75016 PARIS