Bandeau

Conférence

mis à jour le 07/01/18
P-Guenancia
 

Vous êtes cordialement invités à cette conférence ainsi que vos élèves, vos étudiants et tous ceux susceptibles de s'intéresser à cette question. Ouverte à tous, cette conférence s'adresse tout particulièrement aux élèves des filières commerciales qui ont le thème du "corps" à leur programme des concours de cette année. 
Merci de relayer cette annonce auprès de nos collègues qui enseignent dans ces filières. 
 
 
 
Pierre Guenancia présente ainsi son propos :

« La conception cartésienne du corps vivant rompt nettement  avec la conception scolastique héritée d’Aristote du corps animé. Le corps s’explique pour Descartes  de façon purement mécanique, comme une machine automate (une horloge). La vie (et la mort) dépend seulement de l’assemblage d’organes telle qu’on peut le décrire grâce à l’anatomie. Mais le corps d’un homme, son corps, est un corps uni intimement à son âme (ou son esprit). Ce n’est plus un assemblage mais un tout, l’homme. Les philosophes post cartésiens (notamment Spinoza et Leibniz) ont rejeté ce dualisme âme/corps ainsi que l’union substantielle de l’âme et du corps. Ces deux notions expriment une seule et même réalité vue de deux façons différentes. Il ne faut alors pas chercher une union entre ces deux substances puisqu’elles sont en un sens identiques. Mais qu’en est-il alors du corps propre, celui que Descartes appelle « mon corps » ?  le corps humain a-t-il alors une spécificité, que l’on nommera plus tard « corps propre » ? »