Bandeau

Projets des BTS SP3S en 2018-2019

Logo SP3S Rabelais Au lycée Rabelais, les étudiants de 1ère année BTS SP3S conçoivent un projet dans le cadre des modules D (Techniques de l'information et de la communication professionnelle) et G (Méthodologies appliquées au secteur sanitaire et social). Les objectifs sont de découvrir la démarche de projet, mettre en oeuvre les outils de recueil de données vues en formation, construire des outils de communication, acquérir des compétences organisationnelles et de l'autonomie.

Les étudiants vous présentent les projets qu'ils ont conçus et réalisés.

Article rédigé par Fatoumata, Inel, Marilyne, Mounir et Ramatou

Nous avons mené un projet concernant les droits des jeunes.

Nous nous sommes donc posés une question :  Connaissent-ils leurs droits ?

Diagnostic

Pour en savoir plus, une enquête a été menée qui a permis de questionner 87 jeunes sur différents thèmes (emploi, santé, aides sociales, etc). Cette enquête a été diffusée par l’intermédiaire des réseaux sociaux. Les données que nous avons choisies de vous présenter sont les plus représentatives de notre enquête.

Seulement 4 jeunes possèdent la PUMA, alors que c’est une prestation de base (la CMU est devenue PUMA en 2016 ce qui provoque une incompréhension de tous).

Plus de 60 % des jeunes n’ont jamais été salariés. Ils ont peu d'expériences, ce qui peut être un frein dans leur recherche d’emploi.

Objectif

Pour améliorer les connaissances des jeunes, nous allons les informer sur leurs droits par le biais d’un livret d’information. 

Action menée

Guide droits des jeunes
Le livret d’information présente les dispositifs auxquels les jeunes peuvent prétendre, les structures pouvant leur venir en aide ainsi que des « bons plans ».

Nous avons choisi de réaliser un guide car il permet d’informer un maximum de jeunes tout en étant attractif, de plus il permet d’être consulté à tout moment.

Il a été également publié sur le site internet du lycée François Rabelais afin que les lecteurs aient accès aux informations plus facilement.

Pour informer toujours plus de personnes, le livret a été partagé via les réseaux sociaux (Snapchat, Instagram, Facebook).

Le guide du droit des jeunes est disponible en pièce jointe ou en cliquant sur l'image de droite.

Article rédigé par Ammie, Juliette, Laeticia, Mégane et Shabnam.

SPF"Les sdf sont des alcoolos”,

“Les sdf passent leur journée à dormir”,

“A faire la manche... çà rapporte”

" Les SDF sont des fainéants"

Dans le cadre d’un projet en première année de BTS SP3S, nous nous sommes demandés comment les sans-abris étaient perçus dans notre société actuelle.

Objectif du projet

Selon le collectif “les  morts  dans  la  rue”,  566 sans-abris (dont 50 femmes et 13 mineurs) sont morts dans les rues de France en 2018, c'est 55 victimes de plus qu'en 2017. Le nombre de  sans-abris  est  en  constante  augmentation. Cependant,  les  études  concernant  ce  public sont très rares et datées. La dernière enquête de l'INSEE remonte à 2012.

Suite à ce constat, nous avons voulu alerter prioritairement notre population cible de l'importance d'une réelle prise de conscience sur  ce  fait de société. Les préjugés et les situations de détresse accentuent la désocialisation des individus concernés. L'objectif final est d'arriver à susciter un sentiment de solidarité et d'empathie de la population française.

Résultats de notre enquête sur es préjugés liés aux sans-abris

Nous avons construit notre questionnaire à partir de google forms puis nous l’avons diffusé sur internet. Sur l’ensemble des 138 réponses recueillies, 70% étaient des femmes. Notre public était principalement âgé de 16 à 25 ans et sans activité professionnelle. 

 Notre questionnaire a révélé que 52.2% des personnes interrogées ressentent de la pitié, 12.3% de la peur ou de la curiosité à l'égard des sans abris. A 66.7%, notre population cible n’approche par les sans-abris par méfiance. De plus,  64.5% pensent que leur situation dépend  d'eux même ou  ne  se  prononcent  pas.  Cela  suppose  que  la  plupart  des  interrogés pensent que les sans abris pourraient s'en sortir s'ils le souhaitaient.

Agir pour changer les mentalités

Collecte vêtementsSuite aux réponses apportées à notre enquête, une campagne de sensibilisation a été menée dans l’enceinte de l’établissement avec des affiches. Notre but étant de marquer l’esprit des lycéens, étudiants et enseignants. Des slogans et des images chocs ont ainsi été utilisés afin d'inciter les personnes ciblées à une réflexion plus profonde sur leur façon de voir les sans abris.

Une collecte de vêtements a également été planifiée sur deux semaines. Une façon pour nous d'agir de manière immédiate et d'aller au  contact du milieu associatif prenant en charge les personnes en grande précarité. Les vêtements récoltés ont été déposés au secours populaire du 18ème arrondissement de Paris.

Compétences acquises à l'issue de notre projet

 

 

Ce projet nous a permis de développer de nombreuses compétences en lien avec le référentiel du BTS SP3S :

  • analyser les besoins et les demandes des publics des structures sanitaires et sociales
  • élaborer un projet d’intervention en direction des publics
  • concevoir des actions pour la structure
  • rechercher, collecter et exploiter une documentation
  • établir une relation de service auprès des sans-abris
  • présenter des résultats, d'étude personnelle ou collective

 

Article rédigé par Clémence, Dalloba, Eva et Maxime.

Urgence écologique : en avez-vous conscience ?

EcologieNous avons réalisé un projet sur l’écologie. La situation écologique mondiale est très préoccupante, la pollution est présente sur tous les plans : terre, air, mer, les espèces disparaissent… Les mesures actuelles restent insuffisantes et malgré tous les dispositifs mis en place en faveur de l’écologie, la population semble ne pas se sentir concernée.

Nous nous sommes donc demandés pourquoi la population n’arrive-t-elle pas à prendre conscience de l’urgence écologique ? En effet, l’accumulation des petits gestes peut avoir un impact à grande échelle.

Notre enquête

Une enquête a donc été réalisée auprès d’élèves et étudiants de notre lycée, les objectifs étaient de :

  • Connaître les causes de leurs comportements,
  • Evaluer leurs connaissances.

Au sein du lycée, les élèves se sentent plutôt concernés par l’environnement même s’ils n’ont pas beaucoup de connaissances sur le sujet. Cependant, ils n’agissent pas car ils n’y pensent pas ou par manque de temps. Une autre partie pense que leurs actions ne changeront rien.

Nos actions

Dépliant

Afin de sensibiliser les élèves et étudiants sur l’urgence écologique actuelle, nous avons choisi de réaliser deux dépliants. Un des dépliants détaille les conseils pour réduire les déchets et l’autre présente les espèces en voie de disparition. En lien avec le second dépliant, des affiches de sensibilisation ont été réalisées avec, pour chaque affiche, une espèce menacée et un fait marquant.

Ce projet nous a permis de renforcer nos connaissances sur ce sujet qui est vaste. Il nous a également permis de nous rendre compte que l’urgence écologique était présente à tous les niveaux. 

 Le dépliant "Urgence écologique : les déchets" est disponible en pièce jointe ou en cliquant sur l'image de droite.

 

Article rédigé par Antoine, Métanie, Robin et Sonia.

Le hacking est le fait de contourner les protections d’un logiciel, de s’introduire frauduleusement dans un système ou un réseau informatique. 

Pourquoi ce sujet ?

Le hacking existe depuis très longtemps. Avec le temps,  il a fortement évolué. Les nouvelles technologies sont facteurs d’inclusion dans la société (travail…). Nous sommes donc tous concernés.

Schéma hacking

Nous pouvons ainsi nous demander : Comment protéger nos données ? Comment éviter le hacking ? 

Objectifs

Avec ce projet, nous avions pour objectifs de sensibiliser les jeunes sur les dangers liés à la divulgation des données et de favoriser la protection des données personnelles.

Enquête

Nous avons réalisé une enquête par questionnaire que nous avons distribué au sein de notre classe (BTS 1SP3S) afin d’évaluer leurs connaissances sur le hacking.

Les résultats que nous avons obtenus sont :

  • 97% des étudiants ont un téléphone avec un accès à internet
  • 71% des étudiants ouvrent des mails sans connaitre la provenance
  • 74% des étudiants ne changent pas leur mot de passe régulièrement 

Actions menées

Pour notre notre action, nous avons décidé de réaliser un dépliant et de faire une affiche.  

Image dépliant hackingNous avons construit un dépliant (ci-contre) afin de sensibiliser sur les risques du hacking et les moyens à mettre en place pour y échapper. A partir des résultats des questionnaires, nous avons axé nos dépliants sur certains points tels que la connaissance des mails, les mots de passe et les antivirus. (Le dépliant "Hacking : comment protéger vos données ?" est disponible en pièce jointe ou en cliquant sur l'image ci-contre.)

L’affiche (ci-dessous) que nous avons réalisée a été affichée par la documentaliste de notre établissement au CDI. Nous avons proposé des solutions simples pour se protéger au mieux :

Changer son mot de passe régulièrement

  • Ne pas ouvrir les mails douteux
  • Ne pas partager d’informations confidentielles sur les réseaux sociaux

hacking