Enseignement à distance avec le numérique | modèle SAP@D

SAPAD

Le confinement et le retour progressif à l'école nous contraint d'enseigner à distance. Mais ce geste professionnel est inhabituel. Comment alors retrouver un rythme, une organisation et des pratiques pédagogiques avec le numérique afin de palier les liens présentiels et toute la communication orale - pour expliquer, réguler, donner des consignes, aider, soutenir - qui n’existent plus.

Comment accompagner les élèves éloignés de la classe avec le numérique ?

Ce geste professionnel est inhabituel car il n’y a plus de séances de cours rythmées par un emploi du temps et plus de liens présentiels élèves/professeur et élèves/élèves. De plus toute la communication orale pour expliquer, réguler, donner des consignes, aider, soutenir, n’existe plus.

Il est donc nécessaire de recréer ce contexte rythmé avec des activités pédagogiques à distance programmées dans le temps, des consignes écrites très explicites et des rendez-vous pour interagir avec la classe et soutenir le travail des élèves isolés.

Une activité pédagogique à distance

C’est un travail bien explicité, concis, simple, demandé à l’élève pour :

  • appréhender des nouvelles notions d’un cours (ou réviser un cours déjà vu)
  • s’exercer et développer des compétences
  • remédier et soutenir la classe

Chaque activité est définie par sa nature (cours, entrainement, remédiation), sa durée, son ambition (un travail atteignable par tous les élèves), les conditions de l’autonomie de l’élève (étayage, ressources, outils…), la méthodologie, un rendu d’élève et une phase de régulation de l’enseignant.

Le nouvel emploi du temps de l’élève sera constitué d’une suite de ces activités pédagogiques à distance : une SAP@D (séquence d'activités pédagogiques à distance).

séquence activités pédago à distance

Modèle SAP@D : Séquence d'Actitivités Pédagogiques à Distance (by Dane de Paris). Voir Poster SAP@D en PJ.

Comment construire les activités pédagogiques à distance d'une SAP@D ? Nous suggérons une méthode de préparation en 4 étapes :

Etape 1 - Mise à disposition des ressources numériques

    • Choisir des ressources adaptées à un travail personnel d’élèves isolés
    • Pour des documents de cours, penser aux vidéos, aux ressources audio, aux animations, aux simulations qui peuvent venir en substitution des explications orales de l’enseignant en cours, dont l’élève est privé momentanément. Pour les notions de cours importantes ou critiques, prévoir une classe virtuelle.
    • Pour les entrainements (exercice, mémorisation…), penser aux exerciseurs interactifs qui permettent à l’élève de s’autocorriger et de s’évaluer
    • Penser à choisir une activité atteignable par tous, soit en réduisant l’ambition de l’activité, soit en différenciant l’activité
    • Partager ces ressources avec vos élèves dans l’espace documentaire de l’ENT.

Etape 2 - Transmission des consignes de travail

    • Donner la durée d’engagement de l’élève pour la réalisation de cette activité. C’est un élément structurant pour l’organisation du travail personnel de l’élève
    • Expliciter clairement la méthodologie de travail de l’élève (prendre connaissance, repérer, résumer, répondre aux questions…). Cette méthodologie va soutenir le travail de l'élève et dans certains cas, outiller le parent qui aide son enfant
    • Expliciter clairement l’attendu en termes de production de l’élève (QCM, écrit, oral, dessin, résolution d’exercices, parcours d’exerciseur…)
    • Donner les modalités de retour des productions des élèves
    • Donner les conditions de l’activité (travail individuel, en collaboration avec d’autres élèves pour éviter l’isolement, ressources externes mobilisables…)
    • Utiliser le cahier de texte numérique pour donner ces consignes. Tous les enseignants doivent utiliser la même solution pour faciliter l’organisation des devoirs par les familles.

Etape 3 - Suivi du travail des élèves

    • Choisir le bon outil de l’ENT (exercice & évaluation, casier…) pour suivre facilement (correction automatique, tableau de suivi par classe...) les rendus des élèves au fil de l’eau
    • Relancer collectivement ou individuellement les élèves
    • Proposer une aide individuelle aux élèves en retard ou en difficulté (classe virtuelle, téléphone, mail, blog…)

Etape 4 - Remédiation et soutien de la classe

    • Prévoir un temps de synthèse pour formaliser, corriger, remédier.
    • Cette synthèse peut se faire en classe virtuelle
    • Répondre aux questions des élèves, les faire interagir, renouer les liens dans la classe
    • Féliciter, encourager la classe pour soutenir le travail à distance de chaque élève
    • Annoncer la ou les prochaines activités.

Le modèle SAP@D

SAPAD 1

 

SAPAD 2

 

SAPAD 3

Quelques points de vigilance

Démarrage progressif : comme le confinement s'annonce long, il est souhaitable de commencer par des activités de consolidation de connaissances déjà vues en cours. Cela permet aux enseignants, aux élèves et quelques fois aux parents de se familiariser avec les outils de travail à distance avant d’aborder les nouveaux cours.

Ambition raisonnée : on ne peut pas demander le même travail à distance (par exemple un équivalent de 6h de cours par jour) qu’en présentiel. Un nouvel emploi du temps se crée automatiquement avec les activités données aux élèves. Donc collectivement les enseignants doivent rester raisonnables sur le volume global et la complexité des activités confiées à chaque élève (3h heures de travail journalier). Cette régulation peut être la mission du professeur principal.

Garder le lien avec tous les élèves : chaque enseignant est invité à faire une classe virtuelle par semaine avec chacune de ses classes pour éviter l'isolement des élèves, les encourager, les soutenir et surveiller les décrochages potentiels de certains d'entre eux. Penser à signaler à la direction de votre établissement la liste des élèves avec lesquels pour perdez ce contact.

Maintenir l'espace classe : "On ne va pas seulement à l’école pour apprendre mais pour apprendre ensemble" nous rappelle Philippe Meirieu. Par conséquent, des activités pédagogiques à distance individuelles seules ne remplacent pas l'école. Il faut savoir construire du collectif, à travers des visioconférences ou avec des activités pédagogiques à faire en groupe avec des outils collaboratifs. Ces activités pédagogiques à distance collectives permettent de reconstituer, de manière symbolique certes, l’espace de la classe. C’est essentiel.

Coordination entre enseignants : a minima, il est nécessaire de synchroniser les activités qui utilisent la classe virtuelle. Il serait bien pour ce faire de les placer dans un agenda de classe partagé de l’ENT.

Evaluation : de manière générale la variabilité d’une aide familiale ou d’Internet sur les travaux donnés permet difficilement d’envisager des évaluations sommatives. Cela peut être fait dans des cas particuliers où cette habitude de travail existe déjà (exemples : les dossiers de CCF en STS, les devoirs à la maison en CPGE...) ou alors quand elle constitue un levier de motivation pour les élèves, ou encore quand elle permet aux élèves de se positionner par rapport à leurs apprentissages (évaluation formative). Dans tous les cas, comme l'a annoncé le Ministre de l'éducation le 3 avril, les notes ainsi obtenues lors du confinement ne seront pas prises en compte pour les certifications (DNB, baccalauréat, BTS...).

Rétroaction personnalisée : faire un retour à chacun des élèves lorsqu’ils envoient des travaux. Sous forme de commentaires dans les outils de partage, dans une grille de correction ou encore sous forme audio, c’est possible de faire cette rétroaction, habituellement faite oralement en classe. Les élèves pourront ainsi cibler davantage leurs forces et leurs faiblesses et être guidés vers des ressources liées à leurs difficultés.

QCM & exerciseur : beaucoup d'enseignants, à juste titre, se tournent actuellement vers les QCM pour faire s’entraîner les élèves ou faire des évaluations formatives à distance. Réalisés avec un exerciseur, le QCM permet de créer des activités pédagogiques à distance brèves, simples à corriger (correction automatique le plus souvent), objectives, équitables, couvrant un large éventail de disciplines et qui permettent de suivre les apprentissages et diagnostiquer les besoins des élèves. Petit rappel des différentes formes de QCM par Marcel Lebrun, Président de l'Association Internationale de Pédagogie Universitaire, pour maîtriser leur mise en œuvre : https://fr.slideshare.net/lebrun/les-qcm-les-rponses-toutes-vos-questions

Autonomie & accompagnement : l’enseignement à distance sollicite l’autonomie de l’élève, forcé d'être acteur de son apprentissage continuellement. Les deux leviers pour créer les conditions de cette autonomie sont :

  • La construction d'un cadre de travail bien défini pour chaque élève (organisation temporelle, consignes explicites, méthodologie, ambition raisonnée, activités atteignables) afin de pallier son manque d’autonomie ;
  • L'instauration d'une démarche d’accompagnement où l’enseignant se transforme en "entraîneur" pour soutenir l’engagement, l’apprentissage et la satisfaction des élèves, et ainsi jouer sur leur motivation.

"Celui qui apprend devient davantage acteur de ses apprentissages, en particulier grâce à l’individualisation que rend possible l’accompagnement numérique, et au travail personnel, celui que personne ne peut faire à sa place, et que le confinement rend obligatoire." nous rappelle Charles Hadji, professeur honoraire (Sciences de l’éducation).

Comment animer une classe virtuelle : Une classe virtuelle permet de réunir l’enseignant et ses élèves pour « créer virtuellement une salle de classe ». Comme tout cours en présentiel, une séance en classe virtuelle se prépare minutieusement. L'article Comment animer une classe virtuelle a pour but d’aider les enseignants à optimiser l’efficacité d’une classe virtuelle en précisant les points incontournables, les avantages et les écueils.

CV1

10 astuces pour la classe virtuelle :

  • Utilisez les mêmes moments dans la semaine et la journée afin d’aider l’organisation familiale ;
  • Variez les activités proposées (découverte, remédiaton...) ;
  • Donnez la parole aux élèves, laissez-les raconter leurs journées ou présenter en sujet de leur choix ;
  • A certains moments donnez la parole à un élève pour exposer un travail réalisé ;
  • Utilisez la fonction « tableau blanc » ou le partage d’écran afin que les élèves partagent ce qu’ils font sur leur ordinateur et enseignent à leurs pairs ;
  • Faites des séances d’exercices, vous aidez les élèves en direct et les élèves s’entraident. Cela soulage le travail que les élèves ont à faire de manière autonome seuls à la maison ;
  • Engagez un travail en groupe sur un Pad en écriture collaborative. Les élèves prennent la main et s’engagent totalement dans l’activité ;
  • Utilisez un document collaboratif pour que tous les élèves coconstruisent un compte rendu, une synthèse ou une formalisation de cours ;
  • Incitez au « clavardage », il peut révéler certains élèves qui ne prennent pas habituellement la parole dans le cours en présentiel ;
  • Dans tous les cas, ne vous mettez pas la pression !

Propriété intellectuelle : les conditions d’utilisation des ressources numériques – dans le respect du Code de la propriété intellectuelle – restent une question que doit se poser tout enseignant. Retrouver dans l'article "Droit d'auteur et propriété intellectuelle" ce que vous devez savoir pour respecter le droit quand vous utilisez les ressources numériques : droit d'auteur, utiliser une œuvre, exception pédagogique (importance de l'ENT), où trouver des ressources.

Retour progressif au collège : les documents mis à disposition ont pour objet d'identifier les points prioritaires dans la mise en œuvre des enseignements lors de la reprise annoncée :