Bandeau

Particules fines : Les élèves du collège Rouault présentent l'atelier scientifique Scol'Air

réseau scol'Air

A l'issue de cette rencontre, une éco-déléguée du collège Marie Curie a réalisé un compte-rendu  et son professeur M. Gaudin a mis en image la présentation réalisée par les élèves de l’atelier scientifique.

Point de départ : Constat de la pollution de l’air (odeur, poussière …).

Problématique : Comment expliquer la présence  importante de cette « poussière » dans l’air que nous respirons ?

Définition de particule fine : particule microscopique en suspension dans l’air.
Les particules fines suivent le sens du vent.

Les particules fines sont composées de trois familles :
1. Les particules à composés organiques : suies, charbon…
2. Les particules biologiques : pollen, moisissures…
3. Les particules minérales : sable, sel marin, sulfates, nitrates, ammonium…


Hypothèse : C’est le trafic routier qui crée la plupart des particules fines que nous respirons.

L’expérience menée par les élèves de Rouault pendant le confinement, durant lequel il n’y a quasiment pas eu de trafic routier, a démontré que l’hypothèse était fausse, donc que le trafic routier n’est pas la principale source de particules fines.
Autres sources de particules fines : chauffage, épandage agricole, combustion des déchets…

Solutions : réduire/retirer les engrais et les pesticides, diminution des chauffages, recyclage des déchets…

Matériel utilisé :
• Capteur Scol’Air de particules fines
• Donnée Airparif
• Photos de laboratoires
• Données météorologiques

Collaboration avec le laboratoire LISA et Airparif.

Composants du capteur de particules fines

mceclip0 - 2021-05-07 13h39m27s
Le collège Rouault a un nouveau projet pour l’année 2121.
Nouvelle hypothèse : Y a-t-il un lien entre  l’asthme et les particules fine ?