Bandeau

S’engager dans une société d’individus, J. Ion

Coll. Individu & Société, Ed. Armand Colin, 192p., Septembre 2012

La thèse que l’auteur cherche à étayer est la suivante : en dépit de la désaffection marquée des Français pour l’engagement, le militantisme dans un parti politique ou un syndicat, s’engager fait toujours sens : les individus sont, en effet, plus nombreux qu’auparavant à se mobiliser, à intervenir dans l’espace public, démentant ainsi les discours qui pointent la montée des égoïsmes et du désintérêt pour la chose publique.

L’auteur montre néanmoins que l’engagement se fait désormais selon de nouvelles modalités, souvent éloignées du militantisme d’antan. Ceux qui s’engagent aujourd’hui seraient plus autonomes (ils privilégieraient les « liens faibles ») mais pas moins solidaires, seraient sensibles à certaines causes « sociétales » («les « luttes pour la reconnaissance ») sans négliger pour autant la sphère politique (avènement d’un « citoyen au jour le jour et partout »). Le fonctionnement de la vie associative, les pratiques protestataires et la citoyenneté s’en trouvent modifiés.

Appuyé sur des enquêtes et une analyse fine des engagements politiques et associatifs, cet ouvrage met en évidence un rapport au politique complexe et diffus, moins focalisé sur les élections et le « mythe du grand soir », ancré dans le réel, ici et maintenant.

Rapport au politique peut-être révélateur de l’émergence d’une « nouvelle citoyenneté ».

Un ouvrage très accessible et très utilisable en SES, en spécialité Science Politique et en ECJS.  Et à ce titre, il est tout à fait recommandable.

Zoom

SES et Orientation

Présentation de quelques ressources utiles à l'orientation SES dans le cadre de la réforme du lycée et notamment le CR de la formation académique : SES et Orientation