Bandeau

TraAM : Outils Nomades Smartphones

traam Les TraAM (Travaux Académiques Mutualisés) ont pour objectif de proposer aux académies, en relation avec l'IGEN, des thèmes de travail communs dans le cadre du développement des usages et de la généralisation de l’intégration des TICE. L'académie de Paris, qui a été choisie pour participer à ce projet, a produit trois scénarios pédagogiques pour le thème "Outils Nomades Smartphones". Des exemples d'usages associés à ces trois scénarios sont publiés ici dans le cadre de la généralisation des usages. Les académies de Toulouse, Marseille, Lille, Nancy-Metz et Rennes ont également produit des scénarios sur le thème des outils nomades.

Les scénarios

Les trois scénarios proposés par l'académie de Paris sont basés sur l’utilisation de smartphones en dehors de la classe. Il s’agit donc de différentes formes de travaux personnels avec une autonomie importante des élèves. Les smartphones permettent l’acquisition de fichiers (photo, vidéos, son) pour rendre compte et/ou exploiter des situations physiques.

Afin d’illustrer les scénarios, nous proposons des « exemples d’usages » réalisés par des élèves de classes de lycée de l’académie. Certains de ces exemples d'usages sont adaptables à des classes de collège.

Positionnement des trois scénarios / classe :
- faire de la physique-chimie « hors les murs » de l’École dans un contexte familier ou « brute » ;
- autonomie des élèves avec la possibilité de demander des aides ;
- restitution du travail et éventuellement évaluation de compétences mises en œuvre.

Apports smartphones :
- utilisation d’un appareil familier, personnel ;
- pas de travail de prise en main pour effectuer les enregistrements (photos, vidéos, sons) ; 
- tout le temps dans la poche ; permet des enregistrements sur le vif ;
- "applications" disponibles ;
- envoi direct d’un document via l’Internet.
 

Scénario 1

Une démarche expérimentale pour répondre à une problématique hors de la classe

Résumé : un ou deux élèves conçoivent un protocole et mettent en œuvre des compétences expérimentales afin de répondre à une problématique formulée avec l’enseignant. Le smartphone permet de prendre des films, des photos ou des enregistrements sonores afin de rendre compte des résultats, mais aussi d’exploiter quantitativement les expériences réalisées par les élèves. La démarche et les résultats sont présentés par les élèves à la classe en une dizaine de minutes avec les questions.

Scénario 2

Découverte de situations physiques

Résumé : tous les élèves réalisent des enregistrements (images, vidéo ou audio) de manipulations très simples ou de situations réelles de la vie courante qui illustrent une notion qui sera abordée en classe. Les documents sont envoyés à l’enseignant et vérifiés. L'activité peut être utilisée comme introduction, situation déclenchante ou activité de découverte.

Scénario 3

Mesures physiques

Résumé : les élèves réalisent, à l’aide de smartphones, des enregistrements (audio ou vidéo) de manipulations modestes ou de situations physiques de la vie courante reprenant des notions abordées en classe. Ces enregistrements sont exploités à l’aide de logiciels connus des élèves et les résultats communiqués sous forme informatique à l’enseignant.

Exemples scénario 1

Une démarche expérimentale pour répondre à une problématique hors de la classe

Vous trouverez ici des liens vers trois exemples d'usages détaillés (descriptif, démarche des élèves et principaux résultats obtenus). Ils correspondent à des problématiques sur lesquelles des élèves de classe de terminale ont travaillé en autonomie :

Exemple 1

Ondes en TS.

Exemple 2

Mécanique en TS

Exemple 3

Ondes en TS 

 

D’autres pistes d’usages pour des classes de Terminale S et 1ère S sont proposées à la fin du scénario 1 « une démarche expérimentale pour répondre à une problématique hors de la classe ».

Exemples scénario 2

Découverte de situations physiques

Dans les deux exemples d’usages brièvement présentés ici tous les élèves de classes de lycée (1ère S et Tale S) ont eu à réaliser une activité préparatoire à la maison. Cette activité consiste à réaliser des photographies, à l’aide de smartphones, de manipulations très simples et à les transmettre à l’enseignant avant la séance.

Exemple 1

Réaliser une photographie de l’émetteur IR d’une télécommande en appuyant sur l’un des boutons de la télécommande

Cette activité préparatoire a permis d’introduire les capteurs d’ondes électromagnétiques avant une séance expérimentale en classe. Elle correspond à une demande faite aux élèves d’une classe de Terminale S.

Exemple 2

Mettre une règle électrisée proche d’un filet d’eau sortant d’un robinet et de réaliser une photographie pour rendre compte des observations

Cette activité préparatoire a permis d’introduire les interactions électrostatiques et la notion de solvant polaire avant une séance expérimentale en classe. Elle correspond à une demande faite aux élèves d’une classe 1ère S.

 

Le scénario 2 peut donner lieu à des enregistrements d’images, mais aussi de vidéos et de sons. Il peut être appliqué à des enregistrements de situations observables dans la vie courante (mouvements, lumières...) avec les smartphones et est applicable à des classes de collège.

De nombreuses autres pistes d'usages sont proposées à la fin du scénario 2 « découverte de situations physiques ».

Exemples scénario 3

Mesures physiques

Dans les deux exemples présentés, tous les élèves de classes de 1ère S ont réalisé, à l’aide de smartphones, des vidéos ou des photographies de manipulations modestes reprenant des notions abordées en classe.

Ces enregistrements ont été exploités à l’aide de logiciels et les résultats communiqués sous forme informatique à l’enseignant comme rendu de « devoir à la maison ». 

Exemple 1

Il est demandé aux élèves de filmer un mouvement de projectile et de l’exploiter pour conclure quant à la conservation de l’énergie mécanique du système. L’exploitation se faisait avec le logiciel Regressi et une brève conclusion devait être apportée. Voici une prise d'image d’un film d’élève et une seconde image d’un film d’un autre élève qui est accompagné d’un graphique qu’il a obtenu. Le logiciel d’exploitation avait été utilisé en classe lors d’une séance expérimentale. Des élèves ont rencontré des difficultés lors de l’exploitation des films ce qui a donné lieu à des échanges avec l’enseignant, mais aussi entre pairs (élèves).

Les résultats ont été envoyés à l’enseignant et les compétences mises en œuvre (réalisation du film, communication, traitement des données, validation des résultats…) évaluées. 

Exemple 2

Il a été demandé aux élèves de prendre des photographies d’un même objet en lumière blanche et en lumière colorée, voici un exemple de photographie obtenue. Les niveaux des couleurs primaires (rouge, vert, bleu) des mêmes zones des images numériques obtenues ont été relevés avec un logiciel de traitement d’image comme « Paint ». Cette activité a été proposée à la fin d’une séquence sur les couleurs en classe de 1ère S. Sans l'exploitation, cette activité peut se situer en début de séquence et correspond alors à un exemple pour le scénario 2.

 

Ici encore des enregistrements de situations physiques de la vie courante prises sur le vif sont une piste exploitable avec des smartphones.

D’autres pistes sont proposées à la fin du scénario 3 « mesures physiques ».