Bandeau

Le travail des communautés paysannes dans le cadre de la seigneurie. 5e

Niveaux : 5ème
Mot(s) Clé(s) : calendrier - enluminure - travaux agricoles - charte d'affranchissement - seigneurie
Résumé

Anciens programes a Activité utilisant le TNI pour décrire et expliquer les conditions de vie et de travail des communautés paysannes dans la seigneurie. Par Marianne Anquetil et Didier Le Gallici

Chapeau

Anciens programes a Marianne Anquetil, professeure au collège Paul-Bert (Paris XIVe arr.) et Didier Le Gall, professeur au lycée Montaigne (VIe arr.) sont membres du GIPTIC et du groupe de travail Collège. Le travail proposé ici, piloté par Nathalie Rodallec, chargée de mission pour l'inspection pédagogique régionale, a pour but de mettre en œuvre la capacité « décrire quelques aspects du travail paysan au Moyen-âge » afin d’enseigner la notion, centrale pour ce thème, de communauté paysanne. Partie II - L’Occident féodal, XIe-XIVe siècle, thème 1 - Paysans et seigneurs.

Objectifs

Place dans le programme d'histoire de cinquième

Titre du programme : du Moyen Âge aux Temps modernes

Partie II - L’Occident féodal, XIe-XIVe siècle

Thème 1 - Paysans et seigneurs

Objectifs de contenus

Connaître les communautés paysannes dans le cadre de la seigneurie : conditions de vie et de travail, relations avec l’aristocratie foncière, évolution sur la période XIe - XVe siècle.

Ne pas confondre avec l’ancien programme (1998) qui ne tenait pas compte des communautés et privilégiait le XIIIe siècle.

Problématique : quelles sont les conditions de vie et de travail des communautés paysannes dans la seigneurie ?

Notions : communautés paysannes

Objectifs de capacités

Par rapport au programme :

Décrire quelques aspects du travail paysan au Moyen Âge
Décrire est une capacité complexe qui invite à observer et dire ce qui est, distinguer des ensembles, des formes d’organisation, c’est-à-dire : cerner et exposer les éléments du phénomène ou de la situation étudié(e).

Par rapport au Socle commun :

  • Capacités contenues dans la compétence 1 : la maîtrise de la langue française.

    • Lire : dégager par écrit ou oralement l’essentiel d’un texte lu
    • Ecrire : rédiger un texte bref, cohérent et ponctué, en réponse à une question ou à partir de consignes données
    • Dire : formuler clairement un propos simple, participer à un débat, à un échange verbal
    • Repérer les informations dans un texte
  • Capacités contenues dans la compétence 5 : la culture humaniste

    • Avoir des connaissances et des repères relevant du temps : l’Occident féodal XIe - XVe siècle.
    • Lire et employer différents langages : image, texte.
    • Faire preuve de sensibilité, d’esprit critique et de curiosité : être capable de porter un regard critique sur un fait, un document, une œuvre.

Il s’agit de :
1. étudier une enluminure extraite du calendrier des travaux agricoles du Rustican ou Livre des proffiz champestres et ruraulx, traité d’agronomie du bolonais Pietro de Crescenzi (XIIIe siècle), exemplaire de 1459 (musée Condé, Chantilly) pour comprendre les activités des communautés paysannes.
2. réaliser une production écrite (développement construit).
3. à l’oral, de justifier les éléments choisis et argumenter sur leur validité.

Description

Durée

Travail maison + 1 heure en classe.

Outils et ressources numériques mobilisés

TNI et ses outils en classe

Déroulement

Le déroulement de la leçon intégrant l’activité :

Déroulement activité communautés paysannespaysans et seigneurs déroulement

Le déroulement de la séance

déroulement séance communauté paysanne

En amont de la séance : travail à la maison ou au CDI

À la maison, les élèves répondent à des consignes pour étudier :

  • l’enluminure du calendrier des travaux agricoles.
  • une histoire du Rustican.

Voir le fichier joint en bas de l’article.

Contextualisation

Brève interrogation orale (individuelle ou collective) ou phase de remobilisation sur le cours précédent pour réactiver à l'aide de l'enluminure les espaces de la seigneurie : château, église, forêt, réserve, bâtiments agricoles (étable, porcherie, grange). Voir la première partie déjà renseignée du schéma (fichier joint en bas de l’article).

Le professeur apporte des informations supplémentaires : la présence du cimetière autour de l’église au centre du village et la maison du paysan au sein du village ou isolée.

Phase 1 : correction du travail préparatoire fait à la maison pour introduire l’étude du calendrier

En classe, à partir de la mobilisation du travail maison et des explications du professeur, les élèves exercent leur esprit critique pour comprendre que l’enlumineur s’est davantage soucié de l’esthétique que des techniques agricoles exposées par l’auteur. (Ex. : les paysans des mois de janvier et février ne relèvent que de l’initiative de l’artiste, le chevalier représenté en mai).

Au TNI, un élève entoure de différentes couleurs les dessins de l’enluminure afin de renseigner les vignettes correspondant aux saisons sur le schéma de synthèse sur le travail des paysans.

Phase 2 : lecture et analyse du document

Les élèves sont répartis en quatre groupes. Ils observent l’enluminure pour repérer les différentes activités en fonction des saisons et les outils utilisés.

Au TNI, un élève entoure les éléments qui permettent de comprendre que le travail s’effectue en groupe au sein de la communauté paysanne et renseigne le schéma.

En reprise collective validée par le professeur, les élèves retiennent les informations-clés dans une conclusion partielle : un travail  effectué en groupe au sein de la communauté paysanne dans le cadre d’une seigneurie ; dans les villages, une communauté solidaire formée par les paysans.

Les élèves étudient par surlignage au TNI deux textes complémentaires :

  • la chanson des vilains de Verson, publiée au XIIIe siècle, qu’ils confrontent avec le calendrier, pour décrire et expliquer les corvées et le droit coutumier. Au TNI, ils capturent les images de l’enluminure correspondant aux corvées, aux banalités et au droit coutumier.
  • la charte de franchise accordée par les moines de Saint-Denis à leurs serfs (1248) pour définir l’affranchissement et nommer les avantages obtenus par les paysans en contrepartie.

Les élèves renseignent le schéma au fur et à mesure de l’étude des trois documents et lui donnent un titre.

 schéma communauté paysanne

Le professeur précise :

  • que le traité d’agronomie est un ouvrage de préconisations à suivre afin de tirer un maximum de « proffiz » du travail agricole
  • qu’il ne reflète pas forcément les pratiques réelles de l’époque mais les conseils d’un spécialiste qui ont pour objectifs de les améliorer
  • que l’enluminure est une œuvre d’art : il s’agit d’une vision idéalisée des pratiques agricoles.

Sans perdre de vue les limites d’un tel document, cette œuvre constitue un support intéressant à l’étude de la vie des communautés paysannes dans le cadre de la seigneurie.
 
Transition avec la troisième partie : le mode de vie des seigneurs.

Grâce à l’outil capture du TNI, les élèves isolent sur l’enluminure le seul dessin  qui ne correspond pas à un travail agricole : le seigneur à cheval pratiquant la chasse au faucon en mai. Au centre de l’enluminure, il est le maître de la seigneurie, de la terre mais aussi détenteur de cet ouvrage rare et luxueux.

Phase 3 : prolongement et évaluation

A partir du schéma renseigné, les élèves mettent en œuvre la capacité : décrire quelques aspects du travail paysan au Moyen Âge. La production peut prendre la forme d’une trace écrite élaborée à la maison ou d’une évaluation.

Plus-values

Gestion de l’hétérogénéité par la motivation

  • Les élèves s’impliquent dans leur travail : par la projection au TNI de leurs tâches, ils exposent leur travail aux autres élèves. La visibilité instantanée de leur travail suscite un plus fort engagement.
  • La nouveauté du support permet un attrait nouveau pour le travail.

Repenser le temps de l’activité

  • L’usage interactif du TNI permet un travail à la fois personnel et collectif. Le professeur peut rythmer plus souplement les étapes du travail en relançant ou stoppant les différentes tâches de l’activité.
  • Le travail à la maison est stimulé car il est repris en début de séance pour commencer l’activité.

Travail de remédiation collaborative et individuelle permis par le numérique

  • Les outils du TNI (surlignage, capture, glisser-déposer) permettent un travail individuel et collaboratif dynamique et facile d’utilisation pour visualiser, proposer, modifier les différentes actions des élèves. Ils aident à classer et hiérarchiser les informations prélevées de l’étude des documents.
  • Ce travail de modification/correction permet de comprendre les erreurs et de les dédramatiser. Cela met également l’élève en confiance.
  • Cette projection des erreurs et des étapes du travail aide le professeur à s’assurer de la compréhension des notions et de la maîtrise des capacités liées.
  • La projection suscite le débat remédiatif et facilite la prise de parole.

Moins-values

La prise en main du logiciel Interwrite Workspace et du TNI demande un temps d’adaptation.