Bandeau

Les expérimentations aléatoires en économie, A. Jatteau

Coll. Repères, Éd. La Découverte, 125p., Octobre 2013

On pourrait être, a priori, rebuté par le titre, assez rébarbatif ; on aurait tort car cet ouvrage nous fait découvrir une méthode, scientifique, destinée à évaluer des politiques publiques. A un moment où les citoyens ont tendance à désespérer des gouvernants, voilà un instrument qui leur permet de mesurer l’impact de mesures qu’ils souhaitent adopter et, éventuellement, de les ajuster pour les rendre plus efficaces.

C’est l’économiste française Esther Duflo qui a popularisé les « expérimentations aléatoires contrôlées » dont les 3 fondements sont l’évaluation, l’expérimentation et la randomisation (c’est-à-dire recours à l’aléatoire, par exemple, en divisant la population concernée en deux par tirage au sort) et qui peuvent s’effectuer ex ante ou ex post. Cette méthode a d’abord été utilisée dans le domaine du développement et de la lutte contre la pauvreté (favorisée qu’elle a été par des organismes internationaux tels que la Banque mondiale, OMS…) mais est désormais utilisée aussi par beaucoup de pays développés et émergents. Les champs concernés par cette méthode sont innombrables : éducation, santé, agriculture et question alimentaire, écologie, finance, gestion des entreprises, politique de l’emploi…).

Le dernier chapitre est consacré à évoquer les limites et les critiques des expérimentations aléatoires : la méthode souffre de quelques limites « internes » et peuvent poser des problèmes éthiques, par exemple, quand il s’agit de procéder à la randomisation ainsi qu’un problème de généralisation des résultats.

Seul le chapitre 2, détaillant les méthodes utilisables, peut être négligé ; tout le reste est très intéressant et semble novateur et mérite donc une lecture attentive.

Zoom

SES et Orientation

Présentation de quelques ressources utiles à l'orientation SES dans le cadre de la réforme du lycée et notamment le CR de la formation académique : SES et Orientation