« La Discrète » : une peinture de l’artiste Julien Beneyton

Depuis le mois de Novembre 2016, et dans le cadre de L'art pour grandir - programme éducatif de la Mairie de Paris, le Collège Paul Verlaine a l'honneur d’accueillir dans ses locaux, une des œuvres de l'artiste Julien Beneyton, "La Discrète".

L’Artiste et sa démarche 

Julien Beneyton est né en 1977 à Echirolles, il vit et travaille à Paris.
Son œuvre intitulée « La Discrète », (2000) est exposée sur le site Bercy, dans la salle 30, salle d’Arts-Plastiques.
Elle mesure 160x142 cm et est réalisée à l’acrylique sur panneau de bois.

Julien Beneyton n’est pas de ces artistes enfermés dans leurs ateliers ; il fait partie de ces artistes qui sont engagés dans la société. L’artiste restitue le réel, sans jugement, avec une acuité du regard. Il narre la vie des gens, de ceux qui travaillent, mais aussi des exclus, des humbles, des laissés pour compte.

Le peintre dira à cet égard : « Je suis un chroniqueur de mon temps et de la société dans laquelle je vis ».

L’artiste n’est pas devant le monde, mais il est en prise avec le réel du monde, celui de notre temps. Il part de l’image photographique ou de « l’image reportage » prise dans le réel de la société pour en faire une image peinte, avec ses opacités et ses transparences, ses jeux de couleurs et ses alliances optiques, savamment distribués dans l’espace du tableau.

Tous les élèves du site Bercy peuvent dès à présent voir cette œuvre picturale. Ils peuvent l’observer et la regarder. 

Un travail d’observation et d’analyse plus fine sera conduit avec toutes les classes. 

M. Régisto (Professeur d’Arts-Plastiques).

 

Le travail pédagogique

Mon objectif est de sensibiliser tous les élèves de l’établissement :

  • à la matérialité concrète de l’œuvre, aux effets sensibles que comporte l’œuvre (aplats, transparences, couches de couleurs se superposant, qualité des couleurs), à la précision technique de l’artiste.
  • au processus d’élaboration de l’œuvre, à la place dévolue à la photographie. Comment l’artiste passe-t-il d’une image photographique à une image peinte?
  • enfin, à la présence réelle de l’œuvre, son accrochage et sa présentation, 

Une manière somme toute, de sensibiliser tous les élèves à l’Art, de leur en donner le goût, et aussi, d’en envisager les questionnements qu’inévitablement, il soulève.

Toutefois, un travail plus approfondi de pratique artistique sera mené avec les classes de 4ème.

En effet, il s’agira avec les élèves de 4ème (Site Bercy et Baudelaire compris), de saisir la dimension sémantique et sociologique de cette peinture, puis de travailler la question de l’Espace que soulève l’œuvre.

Il sera demandé aux élèves de réaliser des productions visuelles capables de révéler de nouveaux espaces urbains, où le personnage du tableau -représenté par Julien Beneyton- puisse s’inscrire et s’intégrer. Il s’agira pour les élèves d’inventer un nouvel angle de vue, un angle de préférence insolite qui fasse redécouvrir l’œuvre.

Toutes les modalités de construction de l’espace pourront être envisagées: profondeur suggérée, avec étagement de plans, perspective de guingois ou perspective clairement établie, etc. 

Des dispositifs de narration visuelle, séquentielle, voire temporelle pourront aussi accompagner la proposition spatiale des élèves (dispositif BD, photographique, vidéo). Il s’agira en somme, de développer chez les élèves toutes leurs potentialités créatrices. 

Le travail autour de l’œuvre de Julien Beneyton pourra aussi déboucher sur l’étude d’autres œuvres d’artistes ayant exploré la culture urbaine et sa critique sociale, avec ses signaux, ses feux, ses affiches, ses morceaux de trottoirs, ses fragments de vie : Georges Grosz, Otto Dix, De Chirico, Kircher, Boccioni, Schwitters, Villéglé…

Enfin, une exposition des travaux d’élèves sera présentée en fin d’année lors de la journée « Portes Ouvertes 2017 ». Et les productions les plus élaborées et plus abouties seront présentées sur le site de l’établissement.

M. Régisto (Professeur d’Arts-Plastiques).