PROJET : Produire autrement / Manger autrement

Comment nourrir les êtres humains de plus en plus nombreux tout en protégeant notre planète et la santé de ces humains ? A cette question essentielle, le concept de développement durable apporte des réponses concrètes. Il s'agit d'un développement qui répond au besoin du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. (Aspects : économique, environnemental et social).

  • Classes concernées : 6ème D et E (site Bercy) (poursuite en 5ème)
  • Partie du programme : Des pratiques au service de l’alimentation humaine  (puis digestion en classe de 5ème)
  • Partenaires : Professeurs de SVT, géographie et éducation civique/ Ferme Pédagogique / Caisse des écoles / Nutritionniste / infirmière
  • Thème de convergence : développement durable (SVT, géographie : les paysages ruraux et l’Education Civique)

Compétences :

  • - C3 Savoir utiliser des connaissances dans divers domaines scientifiques (le vivant)
  • - C3 Environnement et développement durable (mobiliser ses connaissances pour comprendre des questions liées à l’environnement et au développement durable)
  • - C6 avoir un comportement responsable (favorable à sa santé et sa sécurité)
  • - C7 faire preuve d’initiative

Conforme avec les objectifs du CESC : Education à la santé et à la citoyenneté

Coût du projet :
Forfait journée à la ferme pour deux classes de 6ème : 600 euros (tarifs année 2013/2014 voir annexe 2)
Transport : location d’un car et d’un chauffeur pour une journée : 700 euros
Coût total (tarifs 2013/2014) : 1300 euros (pour 2 classes)

Comment nourrir les êtres humains de plus en plus nombreux tout en protégeant notre planète et la santé de ces humains ?

Il s’agit en SVT de comprendre dans la partie « pratiques au service de l’alimentation humaine » :

  1. Comment on produit des aliments (cultures et élevage)
  2. Les différentes façons de produire ces aliments (agriculture biologique, raisonnée, conventionnelle), les contraintes qui les caractérisent et leurs conséquences sur le plan écologique.

Ces connaissances seront ensuite exploitées dans les classes supérieures (5ème et 3ème) sur des thématiques autour de l’alimentation  en partenariat avec l’infirmière et la nutritionniste.

Etape 1 : Etude du fonctionnement de la ferme pédagogique de Chatenoy (classes de 6ème)

Le projet s’articule autour d’une visite dans une ferme pédagogique dont la particularité est d’avoir à la fois des cultures biologiques et des cultures conventionnelles. Cela permet de comparer les contraintes, les rendements, de comprendre les choix de l’agriculteur et de faire des choix de consommateurs éclairés.
Cette ferme a par ailleurs un troupeau de brebis et fonctionne de façon autosuffisante. Cela permet d’aborder aussi les problèmes de sécurité alimentaire.
Enfin cela permet de mesurer l’impact écologique de nos consommations. (viande/légumes)
(L’agricultrice peut notamment montrer combien de nourriture et donc d’espace est nécessaire pour produire un kilo de viande puisque les animaux sont nourris avec les cultures sur l’exploitation)

La journée serait aussi agrémentée d’une activité autour de la confection de pain qui s’inscrit elle aussi dans le programme officiel. (Transformations biologiques pour produire des aliments).
On abordera les différentes qualités de farine avec ce qui les composent (parties de la graine).
 Là aussi, le fait que les cultures soient en partie biologiques permettent de réfléchir sur la sécurité alimentaire (concentration des polluants dans les parties extérieures de la graine par exemple /pain complet vs pain blanc…. Quels avantages pour chacun ?)

    Etape 2 : Exploitation des données collectées lors de la sortie + études de prix dans les supermarchés alentours

Bio/local/ conventionnelle.
Mettre en perspective ce qu’on aura vu à la ferme et les constats en terme de différences de prix. Quel comportement adopter (choix, quantité/Qualité/ gâchis…)

    Etape 3 : Réflexion autour de l’alimentation avec intervention d’une nutritionniste dans le collège. (classe de 5ème)

Cette intervention vient compléter l’idée de développement durable. Les élèves sont ici acteurs de leurs consommations alimentaires en ayant été éclairés sur la manière dont les aliments sont produits. Ils peuvent donc avoir une action indirecte sur leur environnement.
 La 5ème est une année durant laquelle le fonctionnement du corps humain et notamment la digestion sont abordés.
Il s’agit donc d’exploiter toutes ces connaissances croisées pour réfléchir à la manière dont on se nourrit. (à encore tous les aspects sont abordés : aspect économique/écologique et social)  - lien avec l’enquête DIESE.

    Etape 4 : Rencontre éventuelle avec les personnels de mairie en charge de l’élaboration des menus de la cantine.

Comment les menus des cantines scolaires sont ils élaborés ? plan nutritionnel / origine des aliments / type d’agriculture.

    Etape 5 : Classe de troisième : Travaux sur la responsabilité humaine en matière de santé et d’environnement.

En classe de troisième, toute une partie du programme est consacrée à la responsabilité humaine en matière de santé et d’environnement. Ce qui aura été vu en 6ème et 5ème pourrait être réexploité par certains groupes dans le thème de « l’alimentation et la santé » (perturbateurs endocriniens, métaux lourds…)